Un dernier baiser…

Le 19 mars et le 16 août prochains, j’irai voir ce groupe qui a changé ma vie, pour le meilleur mais bien plus pour le pire, pour une soi-disant dernière fois. Mais attendez un peu…il me semble avoir dit ça en…2000. Près de 20 ans plus tôt. En effet, en 2000, KISS annonçait son « Farewell Tour ». Farewell qui signifie « Adieu ». Mais comme plusieurs artistes ayant justement fait leurs adieux, KISS a décidé de revenir moins d’un an après, mais légèrement modifié.

Arnaque ou plutôt le fait que seuls les fous ne changent pas d’idée ? Pour ma part, je crois qu’il s’agissait en fait de la fin de la formation originale. Une deuxième fois. Si en 1996, on avait eu droit au second avènement du « KISS » première cuvée (et celle qui a connu le plus de succès), en 2000, il fallait se rendre à l’évidence que la « résurrection » serait de courte durée. Comme pour la plupart des reformations musicales, les vieilles tensions ont refait surface, une fois les retrouvailles « émotives » passées.

En 2001, le groupe effectue une tournée japonaise et australienne mais, voilà que Peter Criss ne participe pas à celle-ci. Ce sera Eric Singer, qui fit partie du groupe entre 1991 et 1996, qui sera à la batterie. Mais la grande question…quel maquillage portera-t-il puisqu’il avait joint le groupe pendant sa période démaquillée ? Comme plus rien n’est « sacré » au sein de KISS et que maintenant, ce n’est plus un groupe comme tel, mais bien une corporation, Singer portera le maquillage de Criss.

Une fois ces deux tournées effectuées, le groupe prit une pause et la supposée fin de la formation se fait attendre…Par contre, en automne 2002, on annonce que KISS donnera un spectacle spécial en Australie en février 2003 avec un orchestre symphonique à la Metallica. Mais, autre changement, Ace Frehley décline de s’impliquer. Seul hic : les promoteurs exigent que 3 membres originaux fassent partie du concert. Alors, Gene Simmons et Paul Stanley n’ont d’autre choix que de solliciter à nouveau les services de Peter Criss. Mêmes conditions pour une tournée avec Aerosmith à l’été 2003. Alors, qui remplacera Frehley ? Nul autre que Tommy Thayer, qui travaille pour KISS depuis des années et qui, ironie, personnifiait Frehley justement dans un groupe hommage. Donc, un membre original remplacé par un employé ?

En 2004, Peter Criss est à nouveau remercié et Eric Singer retournera encore une fois au bercail. Plusieurs tournées suivront et en 2009, un nouvel album, Sonic Boom verra le jour. En ce qui me concerne, il s’agit d’un ouvrage assez inégal. Quelques bons trucs ici et là, mais rien à voir avec la légende passée. En 2012, par contre, le groupe nous offrira « Monster » qui, pour moi, est excellent.

En 2014, KISS est intronisé au Temple de la renommée du rock. Par contre, seuls les 4 membres originaux seront honorés. Plusieurs, dont moi-même, auraient espérer voir le groupe performer, ne serait-ce qu’une seule chanson. Mais la seule réunion sera celle des remerciements. Donc, pour un groupe qui avait dit « basta » en 2000, il s’est néanmoins passé énormément de choses…

Début 2019, KISS, ce qu’il en reste, dira adieu, pour vrai cette fois. J’y serai, question de voir 2 membres originaux le temps de deux concerts, mais pour moi, KISS, le vrai, celui avec Gene, Paul, Peter et Ace, je l’ai vu une dernière fois en septembre 2000…

Facebook Comments

Post a comment