Saint-Jean-sur-Richelieu En route pour devenir une ville amie des monarques

Lors de la dernière séance du conseil municipal de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu le 28 mai dernier, le maire Alain Laplante invitait les élus à appuyer la suggestion de la classe 213 de l’école Des Savanes édifice Providence à Saint-Luc pour que notre ville devienne amie des monarques. En effet, dans la matinée, le maire avait rencontré les élèves de troisième année ainsi que leur titulaire Nathalie Nolin à ce propos, car les municipalités peuvent jouer un rôle clé pour protéger l’habitat de ce papillon emblématique et contribuer à la sauvegarde de cette espèce.

Saviez-vous que depuis 2002, 90 % de la population de monarques a disparu? «Afin d’inciter les municipalités à poser des gestes concrets pour protéger le monarque, la Fondation David Suzuki, en partenariat avec l’Espace pour la vie, ont lancé l’initiative « Ville amie des monarques » au Québec. Cette initiative a pour objectif la mise en place de mesures visant la restauration des habitats du monarque et la sensibilisation des citoyens. En participant à cette initiative, les municipalités prennent part à un véritable effet papillon», peut-on lire sur le site de la Fondation.

«Le service de l’environnement de la Ville confirme que les 24 actions suggérées par la Fondation David Suzuki pour qu’une municipalité devienne amie des monarques, Saint-Jean les fait déjà. Ce serait donc assez simple de faire en sorte que la résolution soit adoptée», a mentionné le maire Laplante lors de la dernière séance municipale.

Des élèves sensibilisés à la protection des monarques

Déjà sensibilités à la cause des monarques avec la création d’un jardin à l’avant de l’école, les 25 élèves ont tout de suite accepté la suggestion de Nathalie Nolin d’écrire au maire pour l’exhorter à agir. «Quand on écrit, c’est pour être lu!», affirme Mme Nolin qui connaissait bien le sujet grâce à la Fondation Suzuki. Plusieurs jeunes ayant mentionné leur désir de voir le maire en personne, Mme Nolin a transmis une invitation à la Ville et on connaît la suite. «Ce fut une très belle rencontre. Je suis certaine que les enfants vont s’en rappeler longtemps. Vous savez, on essaie d’en faire de bons citoyens. Et même les parents embarquent!» poursuit l’enseignante, remplie de fierté.

Facebook Comments

Post a comment