Saint-Jean-sur-Richelieu accueillera sa première forêt électrique

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu accueillera sa première forêt électrique grâce à une démarche carboneutre organisée à l’occasion de la 3e édition du Salon du véhicule électrique de Montréal, qui aura lieu du 3 au 5 mai à la Place Bonaventure. L’idée originale est de Jean-François Desaliers, président d’Eden Canada, et de Pierre-Luc Lamontagne de NatureLab.World qui ont déjà concrétisé plusieurs projets de plantation d’arbres en sol johannais. Les promoteurs recueilleront des fonds directement auprès des visiteurs du salon désirant compenser les émissions de Co2 équivalent qui auront été générées lors de leurs déplacements, en vue de soutenir la création de cette « forêt électrique » composée de 1 000 arbres.

Les arbres seront plantés à Saint-Jean-sur-Richelieu cet automne afin de reboiser une parcelle dévitalisée en milieu urbain. Une partie des fonds sera aussi utilisée pour une plantation d’arbre au Madagascar. « Nous sommes fiers que notre ville ait été sélectionnée pour ce projet de plantation d’arbres. Grâce à la participation de nos partenaires, cette nouvelle initiative permettra de poursuivre l’objectif de plantation de 50 000 arbres en 10 ans que la municipalité s’est fixée en 2015, dans le cadre de son Plan de conservation des milieux naturels » a souligné le maire Alain Laplante.

Le Salon du véhicule électrique de Montréal vise à faire découvrir les nouvelles tendances dans le domaine du transport et des loisirs motorisés électriques. Cette démarche carboneutre s’inscrit au cœur de sa mission qui vise à lutter contre les changements climatiques.

Eden Canada, dont le bureau canadien est situé à Saint-Jean-sur-Richelieu, est un organisme à but non lucratif qui réalise des projets de conservation et de restauration des écosystèmes, ainsi que de sensibilisation auprès de diverses clientèles pour contrer les changements climatiques. NatureLab.World développe des projets de reboisement en région métropolitaine de Montréal et au delà. Leurs plantations réhabilitent des terres dégradées et génèrent des crédits de carbone vendus sur le marché volontaire dans le cadre de la compensation d’empreinte carbone. Renseignements: www.sjsr.ca/50000-arbres.

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire