Rencontre avec… Marie-Josée Richer de Dans l’œil du dragon

Marie-Josée Richer a adoré sa première expérience de tournage à l’émission Dans l’œil du dragon ce printemps à un point tel que l’entrepreneure, copropriétaire de l’entreprise de collation santé Prana, aimerait renouveler l’aventure, s’il y a une prochaine saison.

Marie-Josée, tu sembles avoir
apprécié ta première saison comme investisseur à l’émission Dans l’œil du dragon !

J’ai adoré la surprise qui vient avec cette émission. Nous ignorons quel investisseur se présentera devant nous, quel sera son produit, quel montant nous demandera-t-il d’investir dans son entreprise. Les gens de mon entourage étaient persuadés que les autres dragons et moi, nous recevions le CV des entrepreneurs avant qu’ils défilent devant nous. Mais non ! C’est un pur « blind-date » entrepreneur-investisseur, ce n’est pas arrangé avec le gars des vues ! (rires)

Que recherches-tu chez un
entrepreneur ?

Il faut que je sente que l’entrepreneur possède une vision claire de son entreprise, qu’il soit travaillant, qu’il soit compétent dans son domaine, et ouvert à s’entourer d’une équipe. Qu’ils soient ambitieux, aussi. Je suis ambitieuse, et j’aime les gens qui travaillent fort pour réaliser leur rêve.

Est-ce difficile de laisser partir un entrepreneur sans lui faire une offre ?

Bien sûr ! J’aimerais tous les aider, mais il faut faire des choix. Cela dit, les autres dragons et moi, on ne les laisse jamais partir les mains vides. S’ils ne repartent pas avec une offre, ils repartent avec des conseils pour faire fructifier leur entreprise. Certains manquent juste de confiance ! En utilisant les outils qu’ils ont déjà sous la main, comme un prêt ou une marge de crédit, ils sont capables de faire un bon bout de chemin, sans notre aide.

Dans l’œil du dragon sur Ici Radio-Canada mercredi 20 h

Facebook Comments

Post a comment