Rencontre avec… les propriétaires d’Un zoo pas comme les autres

Rencontre avec… Un nouveau rendez-vous télévisuel qui charmera tous les amoureux des animaux, débutera le 7 janvier prochain à TVA. Rencontre avec Clifford Miller et Émilie Ferland, propriétaires du Zoo Miller et vedettes du docu-réalité Un zoo pas comme les autres.

Clifford et Émilie, comment avez-vous eu l’idée d’ouvrir un zoo ?

Émilie : Clifford a trouvé un bébé chevreuil sur le bord de la route, à côté de sa mère décédée, probablement frappée par une voiture. Nous l’avons amené chez nous, puis nous avons contacté les autorités afin de savoir où nous pouvions aller porter l’orphelin.

Clifford : Il n’y avait aucun refuge pour animaux sauvages dans notre région, en Beauce. Nous nous sommes donc munis d’un permis, dans le but d’accueillir légalement cet animal, qui serait décédé si nous avions laissé la nature suivre son cours. Petit à petit, nous avons accueilli différents animaux blessés, handicapés ou en fin de vie.

Émilie : Ça me brise le cœur de savoir que d’autres zoos refusent ces animaux, sous prétexte qu’ils sont moins beaux. Nous, on les accueille tels qu’ils sont ! Prenez Buddy par exemple, notre ours noir à trois pattes. Lorsqu’il était jeune, il est resté prit dans un piège à ours, et il a dû se faire amputer un pied. Il est l’une des vedettes du zoo aujourd’hui !

Une des particularités de votre zoo, c’est que vous habitez au milieu des différents enclos.

Clifford : En fait, la maison était là en premier, et nous avons bâti les différents habitats autour, sur la terre de mes grands-parents. C’est toujours un peu spécial, de déjeuner en regardant à travers la fenêtre du salon, voir les ours kodiak se baigner dans leur étang.

Émilie : Ma cuisine, c’est la cuisine du zoo ! C’est là que je prépare tous les plats pour nos 183 animaux. Je cuisine plus que lorsque j’étais propriétaire d’un petit snack bar ! (rires)

Clifford : De mon côté, je suis ébéniste de formation. Je sors régulièrement mes outils, pour construire différents trucs pour nos pensionnaires. D’ailleurs, dans le premier épisode d’Un zoo pas comme les autres, vous allez me voir à l’œuvre : j’adapte un habitat, pour un babouin aveugle.

Un zoo pas comme les autres, dès le 7 janvier à 19 h à TVA

Facebook Comments

Post a comment