Rencontre avec… François Bellefeuille

Alors que François Bellefeuille poursuit la tournée de son deuxième one man show Le plus fort au monde, partout à travers le Québec, il ajoute une corde de plus à son arc en prêtant sa voix au personnage de Fourchette dans Histoire de jouets 4, en salle dès le 20 juin.

François, tu es présentement àToronto. Est-ce pour le travail?

Oui! Je suis ici pour la première Canadienne d’Histoire de jouets 4. Je ne pensais jamais vivre un tel tapis rouge dans ma vie! Les gens de Disney et Pixar sont hyper gentils, et j’ai eu la chance de  rencontrer l’acteur américain Tony Hale, qui incarne Forky dans la version originale. J’ai l’intention d’aller faire un tour au Disney store, afin de rapporter des jouets à mes enfants.

Tes enfants  sont-ils fans d’Histoire de jouets?

J’ai récemment initié mon fils Milo, âgé de 3 ans, au tout premier film Histoire de jouets. Il connaît donc Woody et Buzz, mais pas encore Fourchette, le personnage que j’incarne. À deux ans, ma fille Dali est un peu jeune pour regarder un film au complet, mais j’ai bien l’intention de  lui présenter éventuellement ce classique de Disney et Pixar.

Lorsque tu as annoncé officiellement sur Instagram, que tu prêtais ta voix au personnage de Fourchette, plusieurs se sont imaginés que tu allais camper un bonhomme toujours fâché, un peu comme ton personnage de scène.

Fourchette est loin d’avoir la personnalité de Colère, dans le film  d’animation Sens dessus dessous. Mon personnage est plutôt nerveux, malheureux, maladroit… Pour l’incarner, je monte tout simplement ma voix de quelques crans. Fourchette est un bricolage que la petite Bonnie a fabriqué à la garderie, et il ne s’identifie pas aux jouets. Grâce à Woody et Buzz, il trouvera le bonheur. Il s’agit vraiment d’une belle histoire, qui plaira autant aux enfants, qu’aux adultes qui les accompagnent.

Histoire de jouets 4, en salle dès le 20 juin.

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire