Rencontre avec… Daniel Vézina

Il est sans contredit l’un de nos meilleurs chefs au Québec, et a été l’un des premiers à démocratiser la cuisine auprès du grand public, via ses apparitions télévisées, notamment à l’émission Les Chefs. Rencontre avec Daniel Vézina.

 

La plus récente saison du concours culinaire, Les Chefs s’est conclut le 3 juin dernier, en couronnant le saucier-rôtisseur, Alex Bouchard, grand gagnant de la 9e édition de l’émission. Daniel, tu sembles très attaché à tous les participants !

Bien sûr ! Ce que vous voyez en ondes représente environ  5 % du temps que je passe avec les aspirants-chefs. En vérité, je les accompagne du processus d’audition à la grande finale de l’émission. Avant les enregistrements, dans les coulisses, durant les pauses, lors de leur élimination… je prends le temps de discuter avec chacun d’entre eux.

Au-delà de la cuisine, il y a le facteur humain.

Exactement. Les aspirants-chefs, je les vois un peu comme « mes enfants », je les aime tous. Dans mon cœur, il n’y en a pas un meilleur que l’autre. Mon rôle consiste à les  amener le plus loin possible. Il est important de se rappeler que tout le monde n’est pas bon dans tout ! Une pâtissière qui n’a jamais préparé de pâtes fraîches commence au bas de l’échelle. La cuisine, ce n’est pas qu’une question de talent, c’est une question de débrouillardise.

Vous serez donc au rendez-vous pour une 10e saison des Chefs l’an prochain ?

Rien n’est confirmé pour le moment, mais bien sûr, je serai de retour si Radio-Canada donne le feu vert à une 10e saison. En attendant, je m’occupe de mon restaurant Le Laurie Raphaël à Québec, et je continue de développer des menus  gourmands pour la ligne aérienne Air Transat. Et puis, question de décrocher,  j’ai un voyage de pêche de prévu avec des amis en Colombie-Britannique : j’ai hâte !

En terminant, avez-vous un conseil à donner aux apprentis cuisiniers ?

En cuisine, il faut bien maîtriser les bases, avant de s’élancer dans des mets plus élaborés. Savoir comment réaliser un bouillon, une sauce au poivre et une béchamel,  préparer une pâte à tarte et un caramel salé, concocter une mayonnaise et beurre composé… Bref, lorsqu’on comprend les fondations, la cuisine devient alors un immense terrain de jeu !

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire