Québec investit 475 000 $ dans la réfection de l’usine de filtration

Par Boris Chassagne

Le gouvernement du Québec octroie une aide financière de près de 475 000 $ à la ville de Saint- Jean-sur-Richelieu pour la mise à niveau de son usine de filtration de la rive ouest (secteur Saint-Jean). L’annonce en a été faite le 16 mai dernier par la ministre des Affaires municipales et de
l’Habitation, Andrée Laforest, et le député de Saint-Jean, M. Louis Lemieux.
Une première phase en 2019-2020
L’aide financière destinée à la première phase de ce projet de réfection totalise 476 500 $. Elle permettra la mise à niveau des réservoirs d’eau potable à l’usine de filtration. L’usine dessert plus de
75 000 résidents. Pour le député Louis Lemieux, « l’amélioration de la gestion de l’eau et des infrastructures est essentielle au développement des municipalités et est garante de la qualité de vie de la population ». Et Alain Laplante, le maire de la ville s’en réjouit : « Cette contribution financière a
donné de l’élan à nos ambitions. Les travaux de réfection et de mise à niveau de nos installations nous permettront de maintenir la qualité de notre eau potable », précise Alain Laplante.
Des installations périmées
Pour Éric Desbiens, chef de division eau potable à la ville, il était grand temps de procéder à la réfection des réservoirs sous terrains de la ville, situés sous l’usine du 41, rue Richelieu. Ils ont été construits en 1885, 1940, et en 1959. Les réservoirs actuels qui ont une capacité de 15 000 m³, soit
l’équivalent d’une pièce de 100 m x 50m et de 3 m de hauteur, s’effritent et se désagrègent nous dit-il. Les quatre réservoirs seront vidés à sec, curés à grands jets, désinfectés, rincés, puis rebâtis sur une période de trois ans et en fonction des nouvelles normes en vigueur. « Une partie des nouveaux murs seront en rideaux de PVC. On ajoute des points de service d’eau, on refait les pentes des planchers, on ajoute un escalier en fibre de verre. C’est des réserves de l’avenir qu’on fait », explique Éric Desbiens. Par la suite, les réserves seront vidées sur une base triannuelle pour procéder à leur
entretien.
Visite libre des réservoirs
Les travaux se réaliseront en trois phases et prendre fin en 2022. Une fois les travaux complétés, Éric Desbiens caresse le projet d’ouvrir ces réservoirs aux citoyens intéressés à les visiter, lors d’un événement portes ouvertes dans la réserve 4, en avril 2022, avant qu’on ne les remplisse tous de nouveau. Selon monsieur Desbiens, cet investissement de 5 millions de dollars sur trois ans, dont 990 000 $ seront investis cette année, devrait permettre à la ville de tenir plus d’un siècle. Le gouvernement du Québec finance ces travaux à hauteur de 50 % via son Programme d’infrastructures
municipales d’eau (PRIMEAU). Le Plan québécois des infrastructures 2019-2029 prévoit des investissements de près de 7,2 milliards de dollars dans le secteur des infrastructures municipales, sous la responsabilité du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH). En y ajoutant les contributions du gouvernement du Canada et des municipalités, ce sont plus de 16,7 milliards de dollars qui seront investis dans les infrastructures municipales au Québec durant la même période.

Facebook Comments

Post a comment