Lise Dallaire

On ne peut être à la fois au four et au moulin

Les très longs commentaires qu’on peut lire depuis des mois sur l’actualité municipale rappellent vaguement l’époque où « les anciens », « palabraient » sur le parvis de l’église (après avoir bu) ou dans les parcs publics en période électorale. Ça finissait rarement bien, et toujours avec beaucoup de tapes sur la gueule et de

[ Lire la suite ]

À quoi bon les vacances ?

L’été, c’est le joli temps du soleil qui dore la peau et fait fondre les glaces et les convenances. Certains reçoivent alors l’appel de la mer ; pour d’autres, c’est la montagne …ou simplement la paix dans leur rue enfin désertée. Pour presque tous, l’été c’est la douce liberté, le joli temps des vacances, des robes

[ Lire la suite ]

La tête tournée vers le ciel

La première fois où j’ai vu une piste cyclable, je roulais dessus… en auto (une toute petite auto). C’était la brunante; je cherchais à me garer. Une bande cimentée un peu plus haute que le pavé m’intriguait; j’ai cru à un parking. Quelqu’un m’a crié quelque chose en flamand en désignant une enseigne… Ce jour-là,

[ Lire la suite ]

Un peu de tout, glané ici et là…

La guerre a (parfois) une fin* On a revu des documents du 75e anniversaire de la guerre 39-45…  Les jeunes partaient « au front » en chantant pendant que leurs mères s’en allaient à l’usine. En Normandie (juin 44), nos jeunes militaires ont si tant et si bien affronté la mort, qu’en trois jours 2

[ Lire la suite ]

La fleur du temps* !

« La fleur du temps pousse à mon pied J’ai beau ne pas la reconnaître Lui fermer l’œil et la fenêtre Lui fermer l’âme et le soulier La fleur du temps pousse à mon pied… …Elle pousse d’autant plus belle Que je m’exerce à l’écraser …N’en soyez ni triste ni morose… » (Gilles Vigneault*) Les

[ Lire la suite ]

Ma belle-sœur n’est plus

Une seule belle-sœur ! Je n’en avais pas d’autre ; elle non plus. Elle est devenue une amie précieuse ; elle était aussi ma mémoire (la mienne est médiocre). Avec Roch Tanguay (l’artiste), Lise Desrochers a eu trois enfants chéris… qui ont amené conjoints et enfants précieux. Pendant des années Lise a fait du bénévolat à l’hôpital, offrant

[ Lire la suite ]

Errant ici et là

L’essentiel est invisible pour les yeux (St-Exupéry) La plupart des temples sont conçus pour qu’on y cherche la paix. Témoins d’une époque disparue, plusieurs sont d’une beauté dont on a perdu le secret ou les moyens. Au cours de tant de guerres qu’on en perd le compte, un nombre effarant d’entre eux ont été mis

[ Lire la suite ]

Les poules en ville

J’en ai vu il y a bien longtemps, chez grand-maman Élise. Rue Chapleau à Rosemont, il y avait peu d’autos ; on jouait dans la rue (sans issue). Les poules étaient dans un petit hangar sombre et plutôt froid, au fond de la cour. La chère grand-maman les gardait pour les œufs, et aussi, au cas…

[ Lire la suite ]

Si on s’y mettait tous…

 Il y a quelques années, j’ai donné quelques jeunes arbres à planter à mes petits-enfants ; nous l’avons fait avec tout le décorum voulu. En jouant, la petite a sauté par-dessus l’un d’eux ; il s’est cassé. Sa mince écorce ne tenait que par un fil. Qu’à cela ne tienne, avec le même décorum que pour le

[ Lire la suite ]

La santé mentale court la rue

Ce matin, j’ai vu passer devant chez-nous une attaque de santé mentale. C’est assez rare, dehors en plein soleil ! J’étais là, ben tranquille, en train de sortir mes draps de la laveuse. Levant les yeux, j’aperçois des adultes en train de jouer sur le trottoir. Certains marchent par grandes enjambées, sur le côté. Il y

[ Lire la suite ]