“L’intimidation et le golf” : lettre ouverte de Jean Riopel

Le dossier du golf Les Légendes continue de faire réagir. À preuve, une lettre ouverte du citoyen Jean Riopel portant sur les récents réaménagements du terrain effectués juste derrière la demeure de Robert Guinta, président de la Coalition Saint-Luc, qui s’oppose au changement de zonage. La voici, reproduite ici dans son intégralité…

“Au fil des siècles, les plus gros ont toujours cherché à imposer leur loi aux plus petits et

ce, par tous les moyens possibles et imaginables.

Quand les plus gros, forts de leurs millions et à la recherche de plusieurs autres,

sentent leur stratégie menacée par des plus petits qui défendent la protection de leur

qualité de vie ainsi que de leur environnement, ils utilisent des méthodes « frappantes »

pour faire taire l’opposition, soit par le biais de poursuites bâillon ou d’intimidation.

C’est notamment le cas avec le Golf Les Légendes, ses propriétaires et ses

promoteurs. Ils s’attendaient à ce que la Coalition St-Luc, créée au début de l’année,

s’essouffle après quelques rugissements et devienne inactive au plus tard au début de

l’été. Le contraire s’est produit : elle est pleine de vie. Il leur fallait passer à l’étape

suivante.

Avec la complaisance de leurs partenaires silencieux, soit l’administration municipale et

certains conseillers, ils sont passés à l’action. Plutôt que de discuter avec les

représentants de la Coalition St-Luc, ils ont décidé de f rapper son porte-parole et

président, Robert Guinta.

Il y a près de trois semaines, on a vu apparaître, près du neuvième départ, des

voyages de terre de provenance inconnue. Quelques jours plus tard, juste avant le

début des vacances de la construction, un entrepreneur engagé par Golf Les Légendes

a planté quatre immenses poteaux en bois pour installer un filet de protection autour de

la propriété de M. Guinta.

On a décidé d’enclaver sa propriété, et la sienne seulement, sous prétexte d’une

modification au neuvième départ.

D’où viennent ces voyages de terre? S’agit-il de terre contaminée? Empêchera-t-on les

golfeurs de pratiquer leur sport préféré ou attendra-t-on la fin de la saison pour faire ces

travaux de modification? Pourquoi entourer seulement la propriété de M. Guinta et non

celle de ses voisins? Quand posera-t-on le « filet de protection »? Est-ce qu’on prend

pour acquis que les golfeurs qui manqueront leur tir de départ frapperont seulement sa

propriété et non les voisines?

Pourquoi n’a-t-on rien fait pendant les dix dernières années et que, soudainement,

lorsque la résistance s’organise, on improvise des modifications à la dernière minute?

On investirait des milliers de dollars pour modifier un départ sur un terrain de golf voué

au développement domiciliaire, selon les plans qu’ont pu voir les citoyens lorsqu’ils ont

rencontré M. Marco Savard en avril dernier?

Tout ça, c’est de la frime. En fait on veut museler la Coalition St-Luc et monsieur Guinta

pour pouvoir manigancer en paix.

Ça s’appelle de l’intimidation et c’est illégal.”

Jean Riopel

Saint-Jean-sur-Richelieu

 

Facebook Comments

Post a comment