Les personnes sont des cadeaux

Quand je fais mon épicerie dans les magasins de la région, je ne peux pas m’empêcher de communiquer avec les autres consommateurs qui font leurs courses aussi. J’ai besoin de ce contact humain qui me donne le goût de la vie.

Pour moi, c’est tout à fait naturel de conseiller quelqu’un que je n’ai jamais rencontré avant sur un choix de produit ou sur la qualité de ce qui se trouve à l’étalage. Il m’arrive parfois d’offrir une recette. Je souris souvent et même si parfois la personne reste réservée, cela ne me décourage pas de continuer à communiquer avec les gens que je trouve sur mon parcours. En achetant mes provisions alimentaires, je me rends compte des prix qui augmentent continuellement. Je pense aux familles à faible revenu qui sont prises dans un dilemme de vouloir bien nourrir leur enfants d’un côté et faire des achats selon leur maigre budget. En cette période hivernale, soyez généreux dans vos dons aux organismes qui viennent en aide à ces familles. Si vous avez des vêtements chauds qui restent inutiles dans vos armoires donnez-les, d’autres seraient heureux de les porter. Ce partage avec autrui est l’essence même de l’humanité et cela va enrichir votre âme et donner un sentiment chaleureux à votre cœur. Faites du bien pour les autres et il vous sera remis par la vie. Pour ma chronique, j’ai choisi pour vous ce texte à méditer. Bonne lecture.

Les personnes sont des cadeaux
Certaines sont magnifiquement
enveloppées.
Elles sont très attrayantes,
dès le premier contact.
D’autres sont enveloppées
de papier très ordinaire.
D’autres ont été malmenées
par la poste.
II arrive parfois qu’il y ait une
« distribution spéciale ».
Certaines sont des cadeaux dont l’emballage laisse à désirer.
D’autres dont l’emballage est bien fait.

Mais l’emballage n’est pas le cadeau !
C’est si facile de faire l’erreur…et nous rions quand les enfants prennent
l’un pour l’autre.
Parfois, le cadeau est
très facile à ouvrir.
Parfois, il faut se faire aider.
Peut-être parce que
les autres ont peur ?
Ils ont peut-être déjà été
ouverts et rejetés ?

Je suis une personne et donc moi,
je suis un cadeau !
Un cadeau pour moi-même, d’abord.
Ai-je regardé à l’intérieur
de l’emballage ?
Ai-je peur de le faire ?
Peut-être n’ai-je jamais accepté le cadeau que je suis…
Pourrait-il se faire qu’il y ait à l’intérieur quelque chose de différent de ce que j’imagine ?
Je n’ai peut-être jamais vu le cadeau merveilleux que je suis. Ma création pourrait-elle être autre chose que magnifique ?

J’aime les cadeaux que je reçois de ceux qui m’aiment,pourquoi pas le cadeau que je suis ?

Je suis un cadeau pour les autres,
est-ce que j’accepte d’être donné
aux autres ?
Les autres doivent-ils se contenter
de l’emballage ?
Peuvent-ils apprécier tout le cadeau ?

Toutes les rencontres sont des échanges de cadeaux
mais un cadeau sans quelqu’un qui le donne n’est pas un cadeau ;
c’est une chose privée de liens avec celui qui donne ou celui qui reçoit.

L’amitié est une relation entre des personnes qui se voient
comme elles sont en réalité…
Ne sommes-nous pas des cadeaux
les uns envers les autres
et pour les autres ?

Source : Georges B. Nintenann…
www.lespasseurs.com

Facebook Comments

Post a comment