Le DG de Saint-Jean-sur-Richelieu et le groupe des 9 sommés de comparaître devant la CMQ

Par Boris Chassagne
Le Groupe des 9 et le directeur général de la Ville sont ordonnés de comparaître devant la Commission municipale du Québec Saint-Jean-sur-Richelieu le vendredi 1er mars prochain.

 

Une dizaine de représentants de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu vont comparaître devant la Commission municipale du Québec. Dans une missive envoyée vendredi dernier par huissier, la CMQ ordonne aux conseillers du Groupe des 9, de même qu’au directeur général de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, François Vaillancourt, de comparaître afin de remettre copie de tous les courriels de plainte concernant Guy Grenier, chef de cabinet du maire Alain Laplante.

 

Il y aura foule

Il n’est pas coutume que 10 représentants d’une même ville soient convoqués au même moment devant la Commission municipale du Québec. Mais le vendredi 1er mars 2019 à 10 heures, les conseillers et conseillères Mélanie Dufresne, Michel Gendron, Jean Fontaine, François Auger, Patricia Poissant, Christiane Marcoux, Marco Savard, Yvan Berthelot, Claire Charbonneau et François Vaillancourt, le directeur général de la Ville, vont tous comparaître personnellement devant la Commission municipale du Québec, et y produire les documents demandés.

 

Cette ordonnance a été émise par le juge administratif Thierry Usclat, suite à la demande de Maître Chantale Bouchard, procureure du maire Alain Laplante, dans le cadre de l’enquête en éthique et déontologie le concernant. Les courriels en question seront cependant protégés par une ordonnance de confidentialité.

 

Un chef de cabinet congédié à six reprises

L’historique du dossier remonte au mois d’avril 2018 et fait suite à une enquête initiée par François Vaillancourt, le directeur général de la Ville et 8 élus de Saint-Jean-sur-Richelieu. Les neuf personnes impliquées avaient alors rédigé un courriel, relatant de présumés manquements de M. Grenier. Guy Grenier a par la suite été congédié suite à différentes résolutions adoptées sur division du conseil. Un congédiement que conteste évidemment M. Grenier devant les tribunaux. Ce dernier réclame toujours sa réintégration comme chef de cabinet du maire Alain Laplante. Les faits rapportés par les huit élus et le dg de la ville ont bien sûr été contredits par le maire, selon qui Guy Grenier a toujours agi de façon professionnelle et fait un excellent travail. De plus, M. Grenier a été congédié sans même avoir reçu un avertissement et sans que son patron immédiat, le maire de la Ville, soit consulté.

 

La CMQ tentera de faire la lumière sur ces événements et les décisions qui s’en sont suivies.

 

Les séances de la CMQ se dérouleront le 1er mars 2019, au 500, boulevard René-Lévesque Ouest, 24e étage, salle 24.202 à Montréal.

 

 

Facebook Comments

Post a comment