Le Bonheur !

Je vous parle encore du bonheur ! En cette journée du 17 octobre où le cannabis sera légal au Canada, je voudrais vous parler du bonheur pour oublier tous les problèmes que cette nouvelle loi va engendrer sur tous les plans. Oui, le bonheur est possible. Ici et maintenant. Pas dans un bel avenir ou dans un passé glorieux, mais ici et maintenant.

Je partage avec vous aujourd’hui les pensées d’un jeune auteur bulgare, Dimitar Bojanov. À travers ses livres, il essaie de nous réveiller pour trouver le vrai sens de notre vie.

‘’Rien n’est ni bon ni mauvais, c’est nous qui mettons une étiquette. Une chose qui semble barbare et inacceptable pour quelqu’un est une tradition sacrée pour un autre. Quelque chose qui met mal à l’aise l’un, remplit l’autre de satisfaction. Un insecte atroce pour quelqu’un, peut être un dîner délicieux pour un autre.

Nous vivons dans un monde coloré. Très coloré. Et c’est cela son charme. Nous sommes tous libres de nous exprimer, de nous affirmer comme nous le choisissons, par les actions que nous entreprenons.

La vie, c’est une suite de décisions, de choix libres. Nous prenons toujours certaines directions. Consciemment et inconsciemment.

La qualité des choix que nous faisons dicte la qualité de la vie que nous avons.

Pour cela, je vous suggère de choisir le bonheur. Débarrassez-vous de l’idée que quelqu’un d’autre est responsable de votre bonheur. Personne d’autre que vous n’a de contrôle sur vos pensées, sur les émotions qu’elles vous apportent, sur les choix qu’elles entraînent, et sur les actions que vous entreprenez suite à cela.

Alors, choisissez le bonheur. C’est possible et vous vous sentirez mieux si vous faites ce choix. Choisissez de prendre la responsabilité de la manière dont vous voulez vivre. Cela ne dépend que de vous. Vous pensez peut-être que cela dépend de vos enfants ou de votre époux/se, de vos collègues, de votre mère, de votre père, de votre compte bancaire, ou du gouvernement…

Il est inutile de continuer avec ces illusions. Nul besoin de vous mentir parce que jusqu’à ce que vous le choisissiez, le bonheur sera loin de vous. Le bonheur dépend uniquement de vous. Libérez les autres de cette responsabilité. Prenez la charge de votre bonheur personnel sur vos épaules. Vous vous sentirez plus forts. Il y a seulement un endroit dans l’univers où vous êtes autorisés à décorer et c’est le vôtre.

C’est quoi le bonheur ?

Beaucoup de gens voient les manifestations d’une vie heureuse et pensent que c’est cela le bonheur. Ils pensent que si seulement ils avaient quelques milliers d’euros de plus, ils seraient plus heureux. Si seulement ils pouvaient s’acheter cette voiture, ils seraient plus heureux. S’ils pouvaient être avec cette personne précisément ils seraient heureux pour toute leur vie. Ils mettent « la charrue avant les bœufs ».

Le bonheur est un état intérieur de la clarté mentale et spirituelle. Le bonheur est l’art de vous redécouvrir, de vous accepter et de vous aimer tels que vous êtes aujourd’hui. Il peut être atteint dès maintenant.

Pas l’année prochaine, pas quand vous serez riche, pas quand vous achèterez une maison, pas dans une heure ou deux, mais maintenant. Dans cet instant. Lorsque vous le trouvez vraiment à l’intérieur de vous-même, ses manifestations extérieures reflètent simplement l’image de votre bonheur intérieur.

Les manifestations du bonheur ne sont pas le bonheur lui-même. Elles sont tout simplement le résultat de la pratique réussie de l’attitude positive et la détermination en poursuivant ses objectifs.

(…)

Si vous n’apprenez pas à vous sentir heureux ici et maintenant, rien au monde ne pourra vous rendre heureux. Le bonheur est toujours disponible dans le moment présent. Vous devez maîtriser le moment et être en mesure de le capturer plus fréquemment.

Quand vous vivez dans le présent, le contrôle des manifestations est entre vos mains.

Imaginez que notre subconscient est comme un vieux magnétophone, qui a enregistré toutes sortes de programmes sur notre comportement, sur nos décisions et jugements, sur nos émotions et nos choix. Ce magnétophone se met en marche automatiquement à chaque fois que nous nous enfuyons de l’instant présent. Et il s’éteint dès que nous revenons et nous prenons les rênes.

Si nous sommes perdus dans le passé ou si nous nous inquiétons pour l’avenir, nous quittons le moment présent et nous laissons la bande lire les programmes pour nous, prendre des décisions pour nous, réagir pour nous, peindre le tableau de notre vie. (…)

Dimitar Bojanov

Facebook Comments

Post a comment