La tendresse

La planète va mal. La situation est préoccupante avec tout ce que l’on entend au niveau climatique et surtout au niveau de la paix dans le monde où la tolérance de l’autre est fragile et crée des troubles inquiétants dans tous les coins du Globe.

Les médias reflètent des situations de violence qui existent dans plusieurs pays et les acteurs qui commettent des crimes contre l’humanité. Ces personnes sont aveuglées par des idées de vengeance et de haine maladives. Les hommes aujourd’hui ont un urgent besoin de tendresse. La tendresse est une forme d’affection, de sensibilité et de considération bienveillante à l’égard d’un autre.

Dans la folle évolution de la technologie, nous avons perdu nos points de repères et oublié nos valeurs humaines. Ce sont les machines qui, conçues par l’homme, conditionnent sa vie et influencent ses comportements. Il en résulte des actes de violence liés aux jeux véhiculés dans un but d’influencer ces hommes et de détruire leur humanité. Le tout est créé par des groupes qui visent l’instabilité de la paix mondiale et la destruction des relations humaines.

Le besoin de retourner aux sources et se détacher de la manipulation technologique est de plus en plus vital pour retrouver notre sens de la vie. Ces messages de haine et de violence sont néfastes pour le développement sain de l’homme. On banalise la brutalité et on incite ces esprits perdus à commettre des actes cruels envers des victimes innocentes. Ainsi, le chaos se répand entre les peuples et le mal dicte et conditionne nos pensées et comportements envers autrui.

« Nous ne pouvons pas construire un monde meilleur sans améliorer les individus. Dans ce but, chacun de nous doit travailler à son propre perfectionnement, tout en acceptant dans la vie générale de l’Humanité sa part des responsabilités. » MARIE CURIE

Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que la paix et l’harmonie règnent entre les hommes. Visons à créer une société où nous serons fiers et sereins d’y faire partie. Aujourd’hui, les gens ont besoin des valeurs humanistes pour retrouver leur sens de vie. Il va falloir s’ouvrir aux autres et vaincre sa peur : l’autre n’est pas moi, il représente une différence. Une différence qui fait peur. L’autre est distinct par son physique, son caractère, son passé, ses projets, son idéal…Il représente un danger pour la stabilité de mon environnement car il est le contraire du connu, du semblable et du prévisible. Il s’introduit dans mon monde avec ses idées, sa culture et sa religion qui ne sont pas les mêmes que les miennes. Cette peur est bien présente et se traduit tous les jours par l’attitude vis-à-vis des émigrés partout dans le monde.

Je voudrais partager avec vous ce texte sur la tendresse de Jacques Salomé. Bonne lecture.

Je crois que la tendresse est un mouvement qui nous entraîne à suivre un chemin bordé de sensations et de sentiments où se trouvent mêlés bienveillance, acceptation, abandon, mais aussi confiance, stimulation, étonnement, découverte.

Pour suivre ce chemin, peut-être faut-il accepter de dépasser des peurs, de sortir des préjugés, d’affronter l’inconnu d’une rencontre.

Peut-être faudra-t-il plus simplement, plus difficilement aussi, accepter d’entrer dans le cycle de la vie. La tendresse est une naissance à soi-même qui nous fait pénétrer dans le ventre émerveillé de l’existence. ~

Jacques Salomé

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire