La musique pour une bonne cause : quand la passion fait de grandes choses

Il a souvent été dit que la musique, tout genre confondu, est le langage universel de toute la Terre. Force est d’admettre que celle-ci a été à l’origine de bien des révolutions, modes, événements spéciaux et j’en passe. Vous ne me croyez pas ? Si je vous mentionne les Beatles, on parle ici d’un phénomène qui a révolutionné le monde pendant les années soixante. Certes, l’effervescence de cette décennie particulière ne revient pas exclusivement aux Fab Four, mais ils y ont néanmoins contribué grandement. John Lennon a ensuite milité pour la paix dans le monde…

Que dire du festival de Woodstock en 1969 qui se voulait un rassemblement pour promouvoir la paix, la fraternité et l’amour ? Ce festival, bien qu’il n’ait pas été le premier dans le genre, a donné le ton aux années qui ont suivies et à surtout faire en sorte que le rock prenne des ampleurs gigantesques dans les années 1970. En à peine 15 ans, le rock avait évolué de façon fulgurante. Il été passé des bars aux stades

La musique a aussi été un excellent prétexte au courant des années pour servir de bonnes causes. Il faut penser entre autres à Band Aid en 1984 avec la chanson « Do they know it’s Christmas ? » dans le but d’aider à enrayer la famine en Éthiopie. Le succès de la chanson inspirera d’ailleurs ce côté-ci de l’Atlantique alors qu’en février 1985, USA for Africa nous offre « We are the World » et ici, au Canada, the Northern Lights qui se joint au courant de générosité avec « Tears are not enough ». Part la suite, ce sont les concerts bénéfices qui ont commencé à voir le jour, notamment avec le désormais légendaire « Live Aid » en juillet 1985.

Le samedi 15 juin à 19 h 00, un spectacle local ici à La Boîte viendra justement en aide à la maladie du Parkinson. Intitulé « Ensemble contre le Parkinson », l’événement mettra en vedette le groupe NSE qui nous fera découvrir son matériel original. La formation est composée de 5 membres : Cynthia Beaumier, Daniel Germain, Frederic Dallaire, Michael St-Hilaire et Patrick St-Pierre. Le groupe ne manquera pas d’offrir un spectacle mémorable en plus de contribuer à une cause qui lui tient à cœur. Les profits de ce spectacle iront à l’organisme « Entraidons-nous ».

Est-ce que les événements musicaux à caractère charitable auront entièrement enrayé le problème de la famine et de la misère de la planète entière ou encore, auront-ils fait en sorte que la maladie n’existe plus ? Peut-être pas. Par contre, ceux-ci peuvent servir à conscientiser ses auditeurs aux différentes réalités de notre monde. Si la musique, en plus de nous divertir, peut faire du bien à notre prochain, c’est encore mieux…

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire