La bonne soupe au pain

 

Une soupe au pain, c’est bon, vite fait, satisfaisant et on a toujours les ingrédients nécessaires. Certains l’appelaient la soupe du quêteux.

On fait sauter des oignons émincés, on ajoute une grosse boîte de tomates (congelées ou en conserves) un bon bouillon de bœuf et des herbes du jardin (feuilles de céleri, sarriette et autres). 

À la fin, on y jette une généreuse poignée de gros croûtons qu’on a fait dorer. C’est délicieux et réconfortant… 

Au joli temps jadis

Jadis, le quêteux passait de village en village et demandait la charité pour l’amour du bon Dieu. Il demandait aussi à manger…et parfois, un endroit pour se reposer.

Les journaux étaient rares…mais bon, plusieurs personnes ne savaient pas lire. L’école était loin et les routes de terre, longues et désertes. 

Le quêteux de jadis était la gazette du village. Ce n’est plus le cas aujourd’hui mais si vous observez bien, vous serez surpris de la quantité de personnes qui battent le pavé toute la journée, cherchent une cigarette à demi consommée et qui tendent la main… quand ils osent. Ah, ils voient tout aussi et ils entendent tout.

Quêter ça ne nourrit pas son homme

Cette année, l’hiver est arrivé assez raide (en fait, on gèle). Les miséreux qui le peuvent font un peu de musique pour une maigre récolte. Récemment j’en ai croisé un, long et maigre, immobile comme une statue sous la neige qui tombe dru. Il n’a pas bougé un cil malgré ce costaud passant qui a failli le jeter à terre. Il prenait une pause. À ses pieds, l’étui d’une guitare et un gros sac qui a du vécu. C’était trop lourd. Il n’avait pas payé son loyer.

La faim, ça revient souvent…et il fait froid

On ne jeûne plus aujourd’hui ; donner un peu d’argent à ceux qui ont faim vaut peut-être bien un petit jeûne… Entrez dans un centre de partage et mettez quelques dollars dans la caisse à cet effet. Comme dit l’annonce : « n’attendez pas au printemps, faites-le maintenant »

La Guignolée est passée ; certains l’ont « oubliée ». Allons ! Faites un effort ! Une douzaine de bières ou de liqueurs douces en moins réduira votre taux de sucre…et il y a plein d’endroits où vous pouvez déposer votre don… à moins que vous ne préfériez aller donner un coup de main ?

Le Temps des Fêtes n’arrive qu’une fois par année. Quant à la faim, elle revient souvent. 

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire