Hommage à Nathalie « Naty » Baril

Dimanche, le 5 mai dernier, j’ai été sous le choc en ouvrant ma page facebook. J’étais troublé, peiné et révolté d’apprendre via ce réseau social le décès d’une amie musicienne de Montréal, soit Nathalie « Naty » Baril, emportée par un cancer du cerveau. 

Pour ceux et celles qui ne la connaissent pas, elle faisait partie en tant que bassiste du groupe métal montréalais « Potion 13 », groupe dont je vous ai déjà parlé dans le passé et qui était plutôt très actif sur la scène métal de la grande métropole et qui avait sorti un album intitulé « Le Rock, ça tue ». L’opus offrait 10 chansons au son assez « heavy » mais tout de même mélodieux avec la voix de sa talentueuse chanteuse, Danielle Langlois. 

Potion 13 avait aussi relevé le défi de chanter du métal en français, un pari pas toujours gagné alors que la majorité des groupes optent pour la langue de Shakespeare lorsque vient le temps de créer du matériel original. J’ai eu la chance de voir la formation en spectacle et celle-ci offrait toujours une performance énergique et professionnelle, n’ayant rien à envier aux artistes plus connus.

Naty Baril était une passionnée du métal et vivait pour sa musique en plus d’être très sympathique. Elle avait été très reconnaissante de l’article que j’avais produit pour le groupe (chose que j’aime toujours faire pour les artistes locaux qui, selon moi, méritent qu’on les aide). Pour ma part, j’étais heureux de pouvoir, ne serait-ce qu’un tantinet, aider à garder la scène métal québécoise bien vivante. 

Je ne la connaissais pas beaucoup personnellement, mais je l’ai croisée à plusieurs reprises dans différents concerts métal auxquels j’ai assisté (il n’est pas rare de toujours finir par croiser le même monde). D’ailleurs, parlant de spectacle, elle avait même eu la gentillesse d’avoir pensé à moi lors de l’édition 2015 d’Heavy Montréal alors qu’elle avait pu obtenir une passe pour le weekend. J’ai pu, entre autres, voir d’excellents artistes en cette fin de semaine soit « Dokken », « Lita Ford », « Warrant », « Testament », « Gojira » et plusieurs autres. Grand merci à toi Naty.

Bien que son départ soit arrivé beaucoup trop tôt, Naty n’aura pas moins contribué à maintenir le métal local bien en vie, en plus de son grand talent de musicienne. Sa vigueur et son amour de la musique vont cruellement nous manquer. Merci à toi Naty pour tout. 

Facebook Comments

Post a comment