Facteurs de risque dentaires pour les maladies cardiovasculaires

De nombreux facteurs sont à prendre en considération lorsqu’on parle des risques d’avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Il y a deux facteurs que vous ne connaissez peut-être pas.

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui survient pendant le sommeil et qui peut exposer la personne à un risque accru de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Comment ces deux choses sont-elles connectées ? Quand une personne souffrant d’apnée s’endort, les tissus mous des voies respiratoires supérieures (la langue et palais mou) s’effondrent et empêchent l’air de voyager vers les poumons, ce qui contraint la personne à sortir de son sommeil pour reprendre sa respiration normale. Cela peut se produire des centaines de fois par nuit et diminue la saturation en oxygène dans le sang. L’apnée du sommeil peut également augmenter l’adrénaline (même élément sécrété par le corps en situation de combat ou de fuite) lorsque le cerveau a besoin de réveiller la personne parce que les voies respiratoires s’obstruent. Si cela se produit plusieurs fois par heure, comme dans une apnée modérée à grave, c’est comme courir un marathon chaque nuit. Alors, s’il y a des conditions cardiaques sous-jacentes, cela augmentera le risque de crise cardiaque.

Les patients qui ont des symptômes d’apnée du sommeil tels que le ronflement, la fatigue de jour, les maux de tête le matin ou le réveil fréquent pendant le sommeil, devraient le signaler à leur médecin. À notre clinique, nous travaillons main dans la main avec nos patients et leurs médecins pour s’assurer que nous dépistons les problèmes de nos patients et que nous les référons pour le bon traitement. Selon la gravité et d’autres facteurs, un appareil dentaire peut même être une option pour vous.

La maladie parodontale peut augmenter votre risque de maladie cardiovasculaire. Lorsque vous mangez, la nourriture se coince entre vos dents et vos gencives. Lorsque ces aliments s’y trouvent, ils sont consommés par les bactéries buccales et se transforment en plaque dentaire douce. La bactérie et la plaque chargée de toxines se retrouvent contre le tissu mou dans la bouche qui l’irrite et l’infection /réponse inflammatoire commence. La réponse inflammatoire apporte de nombreux types de cellules sanguines sur le site pour commencer à combattre l’infection qui est présente et à son tour l’inflammation dans le corps est augmentée, ce qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires.

Pour réduire votre risque de maladie cardiovasculaire, passez la soie dentaire (et/ou brossette dentaire) tous les jours. Le brossage peut enlever la plaque dentaire sur la surface de la dent, mais il ne peut pas atteindre la plaque et les bactéries nocives qui se logent sous les gencives et entre les dents. Cette plaque est la plus néfaste pour les gencives, l’os et les autres structures de soutien des dents. Il est recommandé d’enlever la plaque et le tartre nuisibles au moins deux ou trois fois par an dans une bouche saine. En présence de maladies telles qu’une gingivite ou une maladie parodontale, il est recommandé de faire nettoyer et désorganiser le biofilm dentaire sur les dents par l’hygiéniste dentaire 3 à 4 fois par année.

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire