Cannabis : de nouvelles façons de faire pour le Service de police

« L’entrée en vigueur de cette nouvelle législation demandera une adaptation de la part des consommateurs et des citoyens. Le Service de police doit changer son schème de référence. Pendant des décennies, les policiers ont dû combattre le phénomène du cannabis, mais en date du 17 octobre, le cannabis à usage récréatif n’appartient plus à la lutte », explique d’entrée de jeu Éric Bédard, inspecteur rattaché à la division Protection du citoyen.

Comme le souligne celui-ci, pour la police, il s’agira avant tout d’intervenir au niveau de la conduite automobile avec facultés affaiblies. « La drogue vient changer la donne, car si les gens ont des outils de référence pour l’alcool, ils n’en ont pas pour le cannabis, et encore moins lorsqu’il y a combinaison des deux ». L’inspecteur se fait clair : la surveillance sera doublée, et ce sera tolérance zéro.

« Nous comptons déjà un agent évaluateur spécialisé en cannabis, et un second s’ajoutera dans quelques semaines. Ces derniers outilleront les autres policiers en rapport avec les contrôles et arrestations », note l’inspecteur.

Ce dernier rappelle que la lutte au cannabis illégal se poursuit : « La vente et la production dépassant la réglementation demeurent passibles d’arrestation et de condamnation ». En termes de possession, la limite est fixée, rappelons-le, à 30 grammes, soit l’équivalent d’un sac Ziploc.

Quels types de signalement seront retenus par les policiers ? « Nous continuerons d’opérer en rapport avec les informations reçues et selon ce qui est interdit par la loi », précise l’inspecteur Bédard, qui ajoute ne pas pouvoir, pour l’heure, intervenir en cas d’exposition de mineurs à la fumée du cannabis. « Si la santé et la sécurité de l’enfant est en cause, il nous sera possible de le faire », confie-t-il.

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, les cas de jurisprudence pourraient toutefois venir mieux définir les champs d’action. Un, ou plutôt des dossiers à suivre…

Éric Bédard, inspecteur, division Protection du citoyen, du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Facebook Comments

Post a comment