Cadeau d’automne

L’automne a officiellement débuté et je vous souhaite une saison douce pleine de couleurs et de beauté. Pour ma chronique de la fin de septembre, j’ai choisi pour vous ces deux textes très inspirants que j’ai trouvés sur le site : Chez Ema… Bonne lecture.

Je ne veux plus me nier, nier mes sentiments, mes besoins, mes attentes. Je veux être respectée, écoutée, entendue. J’ai le droit de respirer, de me dire : j’ai le droit de dénoncer, de penser, de crier ; j’ai le droit d’exister. Je veux vivre debout, être en paix avec moi-même. Je veux grandir, changer, m’aimer. Je veux rêver, rire, m’épanouir. J’ai besoin d’air ; j’ai besoin de m’écouter. J’ai besoin de décider pour moi, avec moi en fonction de mes besoins à moi, de ce que je veux faire de ma vie. J’en ai marre de vivre en fonctions des autres, pour être aimée. J’en ai marre de faire des courbettes, pour acheter la paix ou ne pas être seule. Je choisis de VIVRE ; de vivre MA VIE. Je choisis de vivre mes sentiments, mes émotions, mes rêves, mes espoirs. Je veux me vivre jusqu’au bout, telle que je suis. Je me réserve le droit d’essayer, de me tromper, de recommencer, d’essayer encore, et de réussir… Pendant la transition : j’accepte ma souffrance, ma déception. J’accepte mon insécurité, mon désespoir. J’accepte ma colère contre les autres ; on ne m’avait rien promis. J’accepte ma colère contre moi, de m’être si longtemps niée et oubliée. Je suis en sevrage car je sais qu’avec le temps ces sentiments vont s’atténuer et disparaître ; remplacés par le pardon. Je sais qu’avec le temps mon coeur va guérir d’avoir mal aimé… Et peut-être qu’avec le temps, j’accepterai d’oser à nouveau, tenter l’expérience d’aimer et d’être aimée…

(Auteur inconnu)

JE NE VEUX PAS SAVOIR…

Je ne veux pas savoir ce que tu fais pour gagner ta vie. Je veux savoir ce qui te passionne et si tu as le courage de réaliser tes rêves.

Je ne veux pas savoir quel âge tu as. Je veux savoir si tu peux tout risquer pour l’amour, pour tes rêves, pour l’aventure de la vie.

Je ne veux pas savoir sous quel signe tu es né. Je veux savoir si les épreuves de la vie ont ouvert ton coeur, ou si, au contraire, elles l’ont fermé à jamais.

Je ne veux pas savoir si tu dis la vérité ou non. Je veux savoir si tu peux supporter le poids d’une accusation et ne pas trahir ton âme, si tu es fidèle et si je peux ainsi mettre ma confiance en toi.

Je ne veux pas savoir où tu habites ni combien d’argent tu gagnes. Je veux savoir si tu peux te relever après avoir connu le désespoir, courbaturé et meurtri jusqu’aux os, et si tu peux ensuite aider tes enfants.

Je ne veux pas savoir qui tu es ni d’où tu viens. Je veux savoir si tu peux te tenir au milieu du feu avec moi, sans reculer.

Je ne veux pas connaître l’objet de tes études. Je veux savoir ce qui t’a permis de continuer quand tout allait mal. Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même, et si tu apprécies ta compagnie dans les moments de solitude.

(Oriah Mountain Dreamer)

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire