BYE BYE 2017

Voilà que Noël est encore parmi nous et l’an 2017 arrive à sa fin. Je vous souhaite des célébrations joyeuses parmi votre famille et amis dans une atmosphère réconfortante et pleine d’amour. Prenez le temps de vivre pleinement cette période magique et soyez charitables envers ceux qui n’ont pas les moyens de célébrer les Fêtes. Effacez vos soucis et inquiétudes de l’an passé et accueillez le nouvel an avec espoir et optimisme.

Commencez cette nouvelle année en vous libérant de tout fardeau et soyez prêts à faire face au destin. Adoptez une attitude saine face aux choix qui s’offrent à vous. Rappelez-vous que parfois vous ne pouvez pas changer les situations, mais vous pouvez choisir comment vivre chaque situation. Surtout, ne vous emballez pas dans la folie commerciale des Fêtes et ne perdez pas le sens de la magie de l’amour. Observez les flocons de neige, les décorations et ayez un cœur ouvert et plein de bonté et de bonnes résolutions. L’an 2017 a apporté des désastres sur tous les plans. Les conflits et la guerre ont fleuri dans le monde entier.

La victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine a changé la politique traditionnelle : la loi du plus fort semble être devenue la norme assumée et revendiquée par les principaux dirigeants de la planète, sans plus s’embarrasser de sacrifier au discours lénifiant sur les droits de l’homme, l’égalité ou la protection de l’environnement.

La planète a connu aussi une augmentation significative des catastrophes naturelles qui ont ravagé plusieurs pays et causé des pertes humaines et matérielles considérables.

Tous ces facteurs ont créé un climat de risque et d’incertitude qui a contribué à libérer les passions refoulées du rejet de l’autre et du repli sur soi.

Les individus et ainsi que les associations collectives doivent témoigner de l’attention aux plus démunis et essayer de créer une économie du bien commun.

Je souhaite que l’an 2018 vienne rétablir la paix et secourir les personnes qui vivent dans des situations difficiles et que les leaders deviennent raisonnables.

Je voudrais partager avec vous ce manifeste merveilleux que je trouve si actuel aujourd’hui.

Manifeste 2000 pour une culture de la paix et de la non-violence

Parce que l’an 2000 doit être un nouveau départ, l’occasion de transformer – ensemble – la culture de la guerre et de la violence en une culture de la paix et de la non-violence.

Parce que pareille transformation exige la participation de chacune et de chacun, et doit offrir aux jeunes et aux générations futures des valeurs qui les aident à façonner un monde plus juste, plus solidaire, plus libre, digne et harmonieux et plus prospère pour tous.

Parce que la culture de la paix rend possible le développement durable, la protection de l’environnement et l’épanouissement de chacun.

Parce que je suis conscient de ma part de responsabilité face à l’avenir de l’humanité, et en particulier des enfants d’aujourd’hui et de demain.

Je prends l’engagement dans ma vie quotidienne, ma famille, mon travail, ma communauté, mon pays et ma région de :

  • respecter la vie et la dignité de chaque être humain sans discrimination ni préjugé ;
  • pratiquer la non-violence active, en rejetant la violence sous toutes ses formes : physique, sexuelle, psychologique, économique et sociale, en particulier envers les plus démunis et les plus vulnérables tels les enfants et les adolescents ;
  • partager mon temps et mes ressources matérielles en cultivant la générosité, afin de mettre fin à l’exclusion, à l’injustice et à l’oppression politique et économique ;
  • défendre la liberté d’expression et la diversité culturelle en privilégiant toujours l’écoute et le dialogue sans céder au fanatisme, à la médisance et au rejet d’autrui ;
  • promouvoir une consommation responsable et un mode de développement qui tiennent compte de l’importance de toutes les formes de vie et préservent l’équilibre des ressources naturelles de la planète ;

contribuer au développement de ma communauté, avec la pleine participation des femmes et dans le respect des principes démocratiques, afin de créer, ensemble, de nouvelles formes de solidarité.

Rédigé par un groupe de prix Nobel de la paix, mis en œuvre par l’Unesco, https://en.unesco.org/, déjà signé par plus de 75 000 000 de personnes à travers le monde.

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire