Arrachage de nerprun au parc des Parulines : mission accomplie

Les deux corvées communautaires d’arrachage de nerprun qui ont été réalisées au parc naturel des Parulines les 29 septembre et 13 octobre ont permis de nettoyer plusieurs sections du sous-bois couvrant une superficie approximative de 3500 m2.

Organisée par la Ville et le Centre d’interprétation du milieu écologique du Haut-Richelieu (CIME), la première intervention a réuni une douzaine de citoyens, tandis que lors de la seconde, 18 jeunes du Programme d’études internationales des Polyvalentes Chanoine-Armand-Racicot et Marcel-Landry ainsi que 5 adultes bénévoles de la dernière corvée étaient présents.

L’objectif : contrôler l’étalement du nerprun dans le sous-bois afin qu’il ne se répande ailleurs dans le parc et qu’il n’envahisse les espèces indigènes. Une fois le nerprun arraché et disposé sur une bâche, le personnel du Service des travaux publics a transporté et broyé toutes les branches et retailles afin qu’il n’y ait pas de prolifération.

Une fois broyés et déchiquetés, les résidus d’un pouce carré ont été entreposés. Par la suite, une compagnie spécialisée viendra chercher les copeaux pour en faire de la biométhanisation, soit en brulant les copeaux de bois pour en faire de l’énergie.

Pour rappel : le parc naturel est situé au nord de la route 219 et à l’est du chemin du Clocher, dans le secteur L’Acadie. Il a été créé à la suite d’acquisitions faites par la Ville dans le cadre de son plan de conservation des milieux naturels afin de protéger la biodiversité du secteur.

Source : Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Facebook Comments

Post a comment