« Le lavage des mains »

Voici pour certains probablement un sujet un peu ridicule.  Mais avant de se lancer dans le vif du sujet, je veux vous rapporter des chiffres qui ont été mis en lumière au début du mois d’avril.

La cible que le Gouvernement du Québec s’est donnée pour le lavage des mains dans nos établissements de santé est 75%.  D’avril 2018 à janvier 2019, le taux de conformité en général dans la province est de seulement 61%.  Il y a même des régions qui au lieu de progresser ont subit un recul, par exemple 65% à 50%.  La pire des régions est celle de la capitale avec 33%.  Et finalement, que l’on veuille l’admettre ou non, les ontariens ont un taux de conformité de 90%.

Il se peut que la lecture de ces chiffres vous offusquent et vous donnent un argument de plus pour critiquer notre système de santé.  Peut-être aussi que cela vous laisse indifférent !  Ceux qui sont indifférents sont peut-être ceux ou celles que l’on voit encore sortir d’une salle de bain sans même prendre un 2 minutes pour se laver les mains.

Je ne veux pas faire le procès de personne ici.  Je crois qu’il faut quand même s’interroger.  Et surtout, ne me dites pas que le lavage des mains est plus important dans les hôpitaux et autres établissements de santé et que lorsqu’on est un simple citoyen, ce n’est pas si grave. Au contraire, dans les périodes où la grippe se propage à vue d’œil et que notre climat passe du chaud au froid de jour en jour, c’est tout aussi important.

Je continue toujours de croire que quand nous étions plus jeunes nous mangions du sable, on jouait dans la terre, on mangeait des légumes sans trop les laver et nous avons développé un système immunitaire beaucoup plus fort et résistant que certains enfants d’aujourd’hui.  Par contre un bon lavage des mains, c’est se respecter et surtout respecter les autres et ne pas faire exprès pour contaminer les gens qui nous entourent.

J’espère que vous penserez à cela la prochaine fois que vous vous laverez les mains !

Commentaires Facebook

Rédiger un commentaire