Un vent d’optimisme souffle sur la PME

Malgré un climat politique et économique incertain à l’échelle mondiale, la deuxième édition de l’Index d’optimisme des PME annuel d’eBay Canada révèle que 76 % des propriétaires de PME canadiennes du secteur de la vente au détail se disent optimistes quant à leurs perspectives d’avenir, une hausse de 20 % depuis l’an dernier.

Les trois quarts des propriétaires de PME estiment également que le Canada est un bon pays où exploiter une entreprise. En fait, le niveau d’optimisme général chez les entrepreneurs d’ici est à la hausse, se situant à 75 points sur une échelle de 100 points (100 étant le plus optimiste), soit un point complet de plus qu’en 2016.

Comme l’an dernier, les résultats du rapport présentent un lien étroit entre optimisme et exportations. Si les propriétaires de PME exportatrices voient généralement l’avenir de façon plus positive que les propriétaires de PME non exportatrices, leur niveau d’optimisme a diminué d’un point de pourcentage complet en cours d’année. De même, plus de 40 % des entrepreneurs sondés disent ne pas avoir confiance en la capacité du gouvernement du Canada de négocier des accords de commerce international bénéfiques pour leurs activités, tels que l’ALENA.

D’autres facteurs contribuent à l’élan d’optimisme observé chez les PME du pays, notamment le recours aux stratégies de vente Web et multicanal. En effet, les propriétaires de PME qui tirent profit de ces stratégies sont généralement plus optimistes que leurs collègues selon tous les indicateurs de performance mesurés dans le rapport. Ils sont par exemple plus susceptibles de croire qu’il existe pour eux des occasions de croissance des ventes tant au Canada qu’à l’étranger.

Conclusions

  • Les raisons les plus souvent invoquées par les propriétaires canadiens de PME pour lancer leur propre entreprise ne sont pas d’ordre financier ou motivées par la passion. En effet, une majorité d’entrepreneurs affirment avoir choisi cette voie pour être leur propre patron et profiter d’horaires plus flexibles ;
  • Avec un score de 78 points, les femmes entrepreneures se révèlent plus optimistes que leurs compatriotes masculins, qui ont pour leur part enregistré un score de 73 points. Cet écart s’est élargi de 3 points de pourcentage depuis l’an dernier ;
  • Les milléniaux forment le groupe d’entrepreneurs le plus optimiste, avec un score de 83 points. Ils sont deux fois plus susceptibles de croire qu’ils peuvent réussir à se tailler une place sur le marché international que les entrepreneurs de 65 ans et plus (79 % contre 36 %) ;
  • Si seulement 63 % cent des PME vendent leurs produits et services en ligne – et que seulement 49 % le font par l’intermédiaire d’un site d’entreprise –, une majorité d’entrepreneurs affirment qu’ils chercheront à prioriser les canaux de vente en ligne en 2018 ;
  • Les consommateurs des États-Unis sont trois fois plus susceptibles de se procurer des biens offerts par des PME du Canada que d’Europe continentale, notre plus proche compétiteur (31 % contre 11 %), et 82 % des PME canadiennes qui exportent leurs produits le font aux États-Unis.

Facebook Comments

Post a comment