Les textos au volant inquiètent plus que jamais

Malgré la surveillance policière et les nombreuses campagnes de sensibilisation, une écrasante majorité de Canadiens estiment que le problème des textos au volant va en s’aggravant, révèle un sondage de l’Association canadienne des automobilistes (CAA).

83 % d’entre eux croient en effet que ce phénomène est pire qu’il y a trois ans.

L’alcool et les textos au volant arriveraient désormais ex æquo à la tête des préoccupations des Canadiens en matière de sécurité routière, indique le sondage de la CAA.

Pas moins de 96 % des répondants ont affirmé que les conducteurs qui textent au volant sont une menace pour la sécurité.

La CAA prend le pouls des Canadiens sur la sécurité routière depuis des années : texter au volant est apparu dans le palmarès des 10 principales sources d’inquiétude en 2011, et près de sept ans plus tard, les Canadiens trouvent que ce comportement dangereux n’a fait que s’intensifier.

D’autres sources de distractions inquiètent aussi de plus en plus les Canadiens, dont les courriels au volant, les conversations par cellulaire, et le fait de parler ou d’interagir avec les technologies intégrées aux véhicules (GPS).

Source : CAA

Facebook Comments

Post a comment