Subvention pour le Pôle sportif dans Iberville : la Ville va de l’avant!

Tel que voté à 7 contre 6 lors de la plus récente séance du conseil municipal, tenue le 5 février, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu déposera une demande de subvention au Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) dans le cadre du programme de soutien aux infrastructures sportives et récréatives Phase 4.

Ce programme à soutenir le développement d’infrastructures sportives et récréatives dans les municipalités et est doté d’une enveloppe de 100 M$ pour le Québec. Un projet admissible jusqu’à concurrence de 7,5 M$ pourrait être subventionné par le gouvernement du Québec à hauteur de 50 %. Le projet proposé par la Ville aurait un coût total de 3,7 M$. C’est donc 1,85 M$ que le MEES pourrait accorder à la Ville.

Des besoins réels

Selon la Ville, une analyse interne réalisée par le Service des loisirs et bibliothèques démontre le besoin d’un terrain multisport (soccer/football) synthétique et d’un grand terrain de baseball supplémentaire pour répondre à la demande grandissante. Le projet serait aussi doté d’un vestiaire sportif pour répondre aux exigences des fédérations sportives.

Le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante se réjouit de ce projet : « Nous manquons de terrains pour répondre à la demande de notre population. Le programme du MEES nous permet de consolider un pôle sportif et de répondre plus adéquatement à nos besoins. C’est un beau projet ».

Partenaire possible

Afin de concrétiser ledit projet, la Commission scolaire des Hautes Rivières (CSDHR) a été approchée, et ce afin d’aménager ces deux infrastructures sportives au complexe Multisport Bleury qui lui appartient et pour lequel la Ville détient un bail emphytéotique.

Selon l’administration Laplante, « ce projet est d’intérêt pour la CSDHR puisque les élèves de la polyvalente Marcel-Landry, qui y est adjacente, pourront profiter de ces installations, notamment pour leur équipe de football et leurs cours d’éducation physique ».

Le conseil des commissaires présentera une résolution afin de donner son appui au projet ce qui permettra à la Ville de présenter une demande conjointe, issue d’un partenariat scolaire et municipal, haussant ainsi les chances d’être sélectionnée.

Raisons et détails

  • Le projet favorise des terrains synthétiques parce qu’ils présentent l’avantage de demander beaucoup moins d’entretien que des terrains naturels et qu’ils peuvent être utilisés sans risque même après une forte averse.
  • La demande pour un terrain multisport est fréquemment exprimée à la Ville pour permettre la pratique du football, du rugby, du Ultimate frisbee, du flag À l’heure actuelle, la Ville doit régulièrement refuser les demandes faute de plateaux disponibles.
  • Ces sports sont souvent pratiqués à l’automne et les dommages causés au gazon naturel sont très coûteux à réparer et handicapent souvent le début de la saison suivante.
  • La Ville profitera de l’occasion pour installer de l’éclairage sur ces plateaux sportifs et d’augmenter de façon importante les heures de disponibilité.

 

Facebook Comments

Post a comment