Rencontre avec… Francis Bouillon

Pour une deuxième saison, Francis Bouillon anime Expédition extrême, sur la chaîne Z. L’ex-défenseur du Canadien de Montréal  nous parle de ce tournage pour le moins intense, ainsi que son nouveau rôle dans l’entourage du CH.

Francis, dans cette émission, tu proposes à des personnalités québécoises de recréer une simulation de survie en forêt, à partir d’événements qui sont réellement arrivés à des Québécois. Il faut être en forme pour animer une telle émission !

Il faut surtout être endurant ! Marcher une douzaine d’heures dans la forêt sous la pluie, dormir à la belle étoile, braver le froid, le manque de sommeil, la faim, la soif, porter des vêtements inadéquats pour survivre en forêt…c’est ce qu’on propose à Expédition extrême. 

Heureusement, l’artiste invité et toi, vous êtes accompagnés d’un expert en forêt !

Oui. Cette année, Frédéric Dion nous donne de précieux conseils, mais ce sont toujours des expériences éprouvantes non seulement physiquement, mais mentalement également. Encore plus pour moi, qui tourne tous les épisodes. De retour chez moi, j’apprécie des petites choses toutes simples du quotidien, comme prendre une bonne douche chaude ou
dormir dans un lit confortable.

Anne-Marie Losique, Sébastien Delorme, Sarah-Jeanne Labrosse, Mario Jean, Bruny
Surin, Joël Legendre, Véronique Claveau… plusieurs artistes ont participé à la deuxième saison. Qui t’a le plus impressionné ?

Ils m’ont tous impressionné, pour différentes raisons. Lorsqu’on passe une trentaine d’heures en forêt avec quelqu’un, les masques tombent assez rapidement, on a accès à sa vraie personnalité. Mais si j’avais à choisir, je dirais Anne-Marie Losique, parce qu’elle arrivait directement de Los Angeles : il ne peut pas y avoir un plus grand contraste ! (rires). Visiblement, elle était totalement hors de sa zone de confort, mais jamais elle ne s’est plainte. Au contraire, elle faisait preuve de beaucoup d’humour ! 

Et en terminant, qu’est-ce qui t’occupe présentement ?

Depuis juillet dernier, j’occupe le poste d’entraîneur-développement des joueurs, avec les Rockets de Laval, le club-école du Canadien de Montréal. Mon rôle est d’encadrer les jeunes, de leur parler de mon expérience, de ce qui les attend s’ils atteignent la LNH. C’est tout un honneur pour moi de faire une petite différence dans l’avenir de ces hockeyeurs. 

Expédition extrême, mercredi 20 h à Z télé

Facebook Comments

Post a comment