Rencontre avec… Stéphanie Boulay

Elle se surnomme elle-même : la moitié blonde des Sœurs Boulay. Stéphanie Boulay profite du congé de maternité de sa sœur Mélanie pour créer de son côté. Ces jours-ci, elle lance son premier livre pour enfants Anatole qui ne séchait jamais.

Stéphanie, les gens te connaissent surtout pour ta musique au sein du duo Les Sœurs Boulay. Es-tu une chanteuse qui écrit ou une auteure qui chante?

Excellente question! (rires) Je me considère d’abord et avant tout comme une auteure. Ce que j’écris peut prendre plusieurs formes :  une chanson, une nouvelle,  un blogue, un roman. Je rêvais depuis longtemps d’écrire une histoire pour enfants. Je savais même quel serait le sujet : la différence, et plus précisément, l’identité sexuelle.

Un sujet plutôt délicat pour de la littérature jeunesse!

Anatole est un petit garçon triste, inconsolable même, qui n’est pas bien dans son corps. Il peut compter sur le soutien de son père et sa grande sœur, qui l’aident à retrouver le sourire. J’ai fait lire mon livre aux gens de l’organisme Enfants Transgenres Québec, et j’ai eu de merveilleux commentaires. Ça m’a énormément touchée.

Et la musique dans tout ça?

Je suis en train de terminer mon premier album solo, qui sortira en novembre. Vous reconnatrez le son des Sœurs Boulay, avec ma touche bien personnelle.   Outre ce projet personnel, ma sœur Mélanie et moi travaillons également sur du nouveau matériel, que vous pourrez entendre en 2019. Donc, je passe un automne sous le signe de la musique!

Anatole qui ne séchait jamais aux éditions Fonfon, présentement en librairie

Facebook Comments

Post a comment