REM, autoroutes 10 et 35 : Dave Turcotte obtient des réponses

Le député de St-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, continue son travail pour les autoroutes 10 et 35. Le député a d’ailleurs obtenu une réponse du ministre des Transports, Laurent Lessard, au sujet du contexte défavorable que risque de provoquer l’implantation d’une gare du REM à Brossard.

Rappelons que la conception même de l’échangeur à l’intersection des autoroutes 10 et 35 ne permet pas aux utilisateurs de l’autoroute 35 Nord qui souhaitent se diriger vers l’autoroute 10 Est d’utiliser une bretelle menant directement à cette dernière.

Ils doivent actuellement emprunter une voie de service, en sens opposé, avant de pouvoir utiliser une bretelle, plus loin, à même la sortie des utilisateurs de l’autoroute 10 Est en direction de l’autoroute 35 Sud et de Chambly.

Cette conception est, à l’avis du député et celle de plusieurs citoyens de St-Jean-sur-Richelieu et de Chambly, dangereuse et présente un niveau de risque important pour les utilisateurs de la route. De plus, lors des heures de pointe, la conception actuelle de l’échangeur engendre un important ralentissement sur l’autoroute 10 Est.

Le ministre des Transports a confirmé qu’une « étude visant l’optimisation de la fonctionnalité des bretelles de cet échangeur » est en cours.

Au sujet du Réseau électrique métropolitain (REM) pouvant être prolongé jusqu’à l’intersection des autoroutes 10 et 35, le député de St-Jean entend poursuivre le travail.  Dans sa réponse, le ministre Lessard évoque que « la Caisse de dépôt et placement du Québec a déjà apporté certaines modifications à son projet initial » et qu’une « version finale du projet fera l’objet d’une décision gouvernementale à l’automne prochain ».

En ce qui a trait à l’autoroute 35, M. Turcotte a reçu confirmation que le projet avance et que la prochaine étape est la planification.

Quant à l’aide fédérale promise, le cabinet du ministre Lessard a mentionné que la gestion de l’enveloppe fédérale dédiée aux infrastructures routières relevait uniquement de son champ de compétence et, donc, qu’elle pourrait représenter un pourcentage inférieur sur le prolongement de l’autoroute 35, mais que sur l’ensemble des projets au Québec, l’enveloppe serait utilisée au complet.

Source : Bureau du député Turcotte

Facebook Comments

Post a comment