Plaines inondables : Claire Samson et Dave Turcotte demandent à Québec d’analyser l’étude Dupuis

La députée d’Iberville, Claire Samson, et le député de Saint-Jean, Dave Turcotte, réclament du gouvernement du Québec qu’il procède à l’analyse de l’étude hydrologique et hydraulique de l’évaluation des cotes de crues du Haut-Richelieu et de la baie Missisquoi de la firme WSP.

Soulignons que ce rapport de l’ingénieur spécialisé, Pierre Dupuis, commandé par la MRC du Haut-Richelieu, a été rendu public à la fin 2017. Le rapport conclut notamment que « les cotes actuellement retenues par le gouvernement du Québec pour produire les cartes de zones inondables sont trop hautes et, de ce fait, inexactes ».

En janvier dernier, le député Dave Turcotte a fait parvenir une correspondance à la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, afin de lui demander de préciser quelles mesures son ministère compte-t-il prendre à la suite de la publication de ce rapport.

La députée Claire Samson a ensuite abondé dans le même sens en rédigeant aussi une correspondance adressée à la ministre Melançon. Or, depuis ces correspondances et malgré de nombreuses démarches, aucune réponse officielle de la ministre n’a été signifiée auprès des élus. De plus, l’organisation de deux rencontres auprès de la ministre et de son adjoint parlementaire se sont soldés par des reports puisque le ministère de l’Environnement n’a pas complété l’analyse de l’étude.

« Nous trouvons désolant de constater le peu de ressources fourni par le ministère de l’Environnement afin de donner suite à nos demandes et à l’étude réalisée par la MRC du Haut-Richelieu », de dénoncer les élus.

Nouvelle étude

« Nous prenons acte de la volonté de la MRC du Haut-Richelieu de procéder à une autre analyse, par une méthodologie différente, et demandons, ainsi, au gouvernement du Québec de supporter et d’aider la MRC du Haut-Richelieu dans la réalisation de cette nouvelle étude », de réclamer les députés Claire Samson et Dave Turcotte.

Précautions

Par ailleurs, les députés d’Iberville et de Saint-Jean ne souhaitent pas nuire à un important dossier qui se trouve actuellement devant les tribunaux. Ce dossier, dont l’audience est prévue en février 2019, pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’avenir des propriétés riveraines du Richelieu. Le rapport Dupuis ayant été déposé comme élément dans l’affaire judiciaire, les députés ne peuvent commenter davantage.

Source : bureau du député Turcotte

 

Facebook Comments

Post a comment