Paix

Je ne sais pas si c’est le mois de mai et son début de belle température qui m’amène à vous parler de paix, mais c’est un sujet qui me rejoint de plus en plus.

Dans le Robert on nous parle de « rapports calmes, de se réconcilier et que c’est l’état d’une personne qui rien ne trouble ».

Vous allez me dire que ce n’est pas simple d’atteindre cette plénitude dans le monde de stress et de rapidité dans lequel nous vivons. Mais je crois qu’on se doit de prendre un peu de temps pour atteindre une paix extérieure d’abord, puis une paix intérieure ensuite.

Quand on parle de la paix extérieure, je crois qu’on la trouve dans les moments qu’on peut s’accorder dans la nature. Que ce soit une petite randonnée dans le bois, un moment assis sur un banc de parc près de chez nous ou bien encore un week-end extérieur au bruit de la maison et où on profite de différentes activités qu’on ne fait pas habituellement. C’est aussi de prendre le temps le soir de se déposer. Plusieurs scientifiques s’entendent pour dire qu’il faut s’accorder une heure le soir sans téléviseur, tablette, ordinateur, cellulaire ou tout autre appareil électronique. Essayez-le !! Moi, parfois, j’amenais ma tablette dans mon lit et je regardais des choses jusqu’à 30 minutes avant de fermer la lumière pour dormir. Maintenant, je m’accorde du temps pour lire un roman et j’ai aussi ajouté dans l’environnement de ma chambre des plantes qui aident au sommeil. Finalement, avant de fermer ma lumière, je prends le temps de faire le bilan de ma journée. C’est ce qui, selon moi, permet de déposer les choses hors de nous pour avoir une meilleure journée le lendemain.

Pour ce qui est de la paix intérieure, là on parle d’un travail un peu plus profond et ardu. Toutefois, il y a beaucoup de livres qui peuvent nous aider à faire ce travail. Et puis, pour moi personnellement, ce travail part d’une base de foi et de croyance. Que ce soit en Dieu ou toutes autres croyances, c’est ce qui nous permet d’entrer en contact avec son intériorité et de compter sur une force plus grande que nous pour nous aider.

Je vous souhaite donc une paix profonde qui va être apaisante pour vous. Surtout, dites-vous que c’est un travail de toute une vie, mais que le plus tôt qu’on s’y met, mieux on vit avec soi et avec les autres. Bonne paix !

Facebook Comments

Post a comment