Opération Alcool Zéro à Saint-Jean-sur-Richelieu

La consommation d’alcool en bateau compte pour approximativement 40% des accidents mortels sur les eaux navigables du Canada. En 2018, le Conseil canadien de la sécurité nautique et le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu se disent particulièrement préoccupés par l’impact potentiel de la consommation de la marijuana pour usage récréatif, de même que par l’augmentation de l’usage et de l’abus de narcotiques prescrits, sur les accidents et les mortalités en bateau.

Dans le but de sensibiliser le public à ces problèmes et afin de réduire les décès associés à ces types de consommation et aux facultés affaiblies qui en découlent, le Conseil canadien de la sécurité nautique (CCSN) et le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu s’engagent pour une sixième année dans la campagne Opération Alcool Zéro. Son but: mettre l’accent sur l’importance de « naviguer sobres ».

Selon les lois fédérales, les plaisanciers fautifs peuvent être accusés de conduite d’une embarcation avec facultés affaiblies en vertu du code criminel du Canada.

Selon la législation actuelle et celle proposée, les embarcations à propulsion humaine ne sont pas exclues de la définition de « bâtiment » et elles sont donc sujettes aux mêmes règles et pénalités. Certaines provinces ont adopté des lois selon lesquelles la conduite d’une embarcation avec facultés affaiblies peut entraîner la révocation du permis de conduire d’un véhicule routier.

Une opération de contrôle aura lieu au cours des prochains jours sur les eaux navigables de la région.

Facebook Comments

Post a comment