Normandin Transit passe aux mains de TransForce

Normandin Transit, basée à Napierville, passe dans le giron de TFI, chef de file nord-américain de l’industrie du transport et de la logistique. Cette acquisition vise à renforcer les services de transport de lots brisés et de lots complets transfrontaliers de TFI. La valeur de la transaction n’a pas été divulguée.

Comme l’a confirmé Éric Raimondo au téléphone, vice-président, développement des affaires, Normandin continuera d’être dirigée par Danielle et André Normandin, et sera exploitée comme unité fonctionnelle autonome au sein du secteur d’exploitation du transport de lots brisés de TFI.

« Danielle et André ont bâti une entreprise impressionnante. L’acquisition de Normandin renforce notre positionnement sur l’important marché transfrontalier et nous permettra de servir nos clients encore mieux », a indiqué par voie de communiqué Alain Bédard, président du conseil, président et chef de la direction de TFI International. « Nous sommes des plus enthousiastes quant aux occasions de croissance à venir et Normandin est un complément parfait pour nos opérations actuelles. »

Aucun réel changement attendu

Pour l’heure, aucun réel changement n’est attendu. « Tout demeure en place. Nos activités quotidiennes se poursuivent. Nous sommes toujours à la recherche de camionneurs, fait valoir M. Raimondo. Plus tard, peut-être, des logos pourraient être intégrés et/ou modifiés, mais sinon, la seule différence tient dans le fait que nous faisons maintenant partie du plus grand transporteur canadien ».

Pour rappel : Normandin a connu une croissance constante depuis sa fondation en 1988, en privilégiant le transport de lots brisés et de lots complets vers et depuis toute destination aux États-Unis et au Canada. Actuellement, Normandin compte 500 employés, un parc récent de plus de 300 tracteurs routiers et de 1 000 semi-remorques.

 

Facebook Comments

Post a comment