« Non aux sens uniques dans Iberville », dit l’Équipe Alain Laplante

Les conseillers municipaux Hugues Larivière et Justin Bessette, membres de l’Équipe Alain Laplante, s’inquiètent d’une volonté annoncée de la Ville de St-Jean-sur-Richelieu d’instaurer des sens uniques dans le Vieux-Iberville et de fermer l’accès à la rue Maria-Boivin à partir du pont Gouin.

Pour convaincre la Ville de reconsidérer ses plans, une pétition a été lancée. Plusieurs commerçants du secteur ont déjà signé la pétition et sont fortement en désaccords avec le projet.

« Ça a toujours bien fonctionné, les gens d’Iberville et de St-Athanase sont habitués, je ne comprends pas pourquoi il faudrait toucher à ça. Surtout que ça va coûter une fortune! », rappelle Hugues Larivière, conseiller municipal du nord d’Iberville et de St-Athanase.

Plusieurs commerçants seront affectés par ce changement qui pourrait occasionner des bouchons de circulation et des débordements sur des rues résidentielles.

Pour le conseiller du sud d’Iberville et de St-Athanase, Justin Bessette, cette décision nuira aux résidents de son secteur qui habitent entre autres la rue Bellerive. « Avec ça, les gens devront faire des détours inutiles. Les sens uniques, c’est un problème du côté de St-Jean et c’est là que se créent les bouchons. N’amenons pas le problème ici. »

« La Ville veut procéder à des changements que personne ne demande. Il faut aller vers les citoyens et changer cette attitude paternaliste de la Ville qui croit savoir ce qui est bon pour nous », résume Guy Grenier, membre de l’Équipe Alain Laplante et résident du côté d’Iberville.

Mentionnons que la Ville a tenu discrètement une séance d’information où la question a été traitée en termes vagues.

La pétition sera distribuée de porte en porte dans les quartiers les plus touchés par ce changement. Des copies seront aussi disponibles au bureau du Notaire Hugues Larivière, situé au 112, 9e Avenue.

Source : Ville de St-Jean-sur-Richelieu

Facebook Comments

Post a comment