Les non-dits

Certaines choses sont difficiles à dire car nous avons peur de perdre la relation si nous en parlons. Parler et écouter sont des preuves d’amour, même quand le message est difficile. La communication est fondamentale dans la vie de chaque être humain.

Elle est le moyen de donner du sens à ses ressentis, ses désirs, ses actions, sa réalité et son amour. Pourtant, de nombreux problèmes de couple sont liés à un manque d’échange, une difficulté de dialogue dans lequel les silences et « non-dits » peuvent devenir exaspérants pour le partenaire.

On sait que les non-dits, dans la relation simple entre deux personnes, gangrènent la relation. On a tout à craindre d’une personne qui ne dit rien. Pas nécessairement pour soi. Nous ne sommes pas forcément en danger, même si c’est possible. Mais surtout, pour ce dernier. Car on peut craindre un suicide ou qu’il développe différentes pathologies comme la dépression…Les non-dits cachent souvent des secrets de famille, ou d’autres troubles psychologiques que la personne n’arrive pas à extérioriser.

Les relations familiales doivent être, dès le départ, basées sur l’amour, la confiance, l’écoute et surtout la sincérité. Les non-dits sont parfois destructeurs. Ils cultivent la méfiance, le manque de confiance et les ressentiments.

Les 7 règles pour désamorcer quand ça ne va pas :

1. prendre un certain recul face
à notre colère ou peine

2. attendre le bon moment

3. dire les choses au je

4. se déposer sans accusation

5. accueillir l’autre sans jugement

6. parler de façon authentique

7. identifier et nommer les gestes
ou paroles qui servent de
déclencheur pour nous.

Nous avons cette chance comme humains, contrairement aux animaux, de pouvoir parler, nommer nos émotions, nos besoins et nos désirs. S’exprimer est important, les non-dits sont des poisons pour notre âme et notre bonheur. Tout doit finir par sortir, d’une façon ou d’une autre. Ce que vous refusez de laisser sortir par les mots sortira d’une autre façon. Quand vous n’osez pas exprimer votre avis ou dire ce que vous avez sur le cœur, vous n’écoutez pas vos besoins et cette attitude peut se révéler nocive pour votre santé morale et physique. Certaines personnes ne savent pas exprimer leur colère ou tristesse et dissimulent leurs sentiments pour toutes sortes de raisons. Il va falloir réapprendre à parler et dire franchement nos pensées et demander les bonnes questions surtout dans des situations de négociation. Car les non-dits sont souvent la voie royale aux chantages de toutes sortes.

« Un des plus grands poisons de la communication est le non-dit.

Quand je parle du non-dit, je ne parle pas des choses que nous choisissons de taire par pudeur ou par respect de notre intimité. Cela bien sûr nous appartient et nous pouvons en toute liberté garder notre jardin secret, il s’agit en l’occurrence d’un choix.

Avec le non-dit, je parle plutôt des choses que nous taisons parce que nous n’osons pas les dire. C’est souvent la peur du conflit qui nous conduit à ne pas faire telle remarque, à ne pas dire que nous avons mal vécu une situation, une parole.

Il s’est donc passé quelque chose avec une personne et nous n’arrivons pas à lui dire. La communication est bloquée d’une certaine façon.

Et un jour, ce qui n’a pas été dit sera exprimé, d’une façon ou d’une autre. Soyez-en sûr, une occasion se présentera et le non-dit ressortira, et de façon généralement plus réactionnelle.

Entre le ne pas dire, qui est un choix délibéré de garder ou protéger une information, et le non-dit qui est une contrainte où se jouent, à la fois, le désir de dire ou de connaître, la peur de savoir et de révéler, il existe tout un champ d’expression possible pour partager l’essentiel avec les personnes les plus significatives de notre vie… »

Jacques Salomé

Facebook Comments

Post a comment