La réincarnation et la mémoire

La réincarnation est une croyance partagée par environ 4 milliards d’humains. Elle est discutée dans certains milieux ouverts à la spiritualité et de plus en plus dans les médias, films, revues, livres et dans la vie de tous les jours.

Une question importante demeure pour bien comprendre cette mécanique de la migration de l’âme d’un corps à un autre.

Comment se fait-il que je ne me souvienne pas de mes vies antérieures afin de me prouver qu’elles ont réellement existées ?

La réponse à cette question répond aussi à une autre interrogation de même nature : Si mon âme quitte mon corps à chaque nuit et y revient à mon réveil, comment se fait-il que je ne me souvienne pas de mes expériences dans l’astral durant la nuit ?

La réponse est toute simple : les souvenirs de vos vies antérieures et de vos expériences durant la nuit ne vous sont pas accessibles à cause de la mémoire qui rend inaccessibles ces informations à la conscience éveillée. La mémoire agit ainsi pour vous protéger durant votre journée de la distraction de vos expériences passées, afin que vous soyez en mesure de vivre pleinement et intensément votre vie présente, ici et maintenant.

En effet, il y a comme un clapet, une valve, un interrupteur relié à la mémoire qui ouvre ou ferme l’accès de vos vies antérieures à votre conscience durant le jour. À défaut de ce clapet, ce serait la catastrophe et vous seriez constamment perturbés par des flash du passé ou des retours dans vos vies antérieures qui vous mélangeraient totalement et vous empêcheraient d’assumer le plan de votre présente vie.

Heureusement pour nous, cette protection existe, sinon ce serait le chaos, la folie totale dans notre vie.

Il y a parfois des personnes qui ont malheureusement l’interrupteur défectueux ou toujours ouvert et qui ont accès, sans le vouloir, à leurs vies antérieures.

On les classe alors comme des dérangés, des illuminés ou des malades mentaux.

(Ce texte est l’opinion de l’auteur qui souhaite alimenter votre Vie intérieure)

Facebook Comments

Post a comment