La priorité aux piétons à Saint-Jean, ça marche!

C’est avec l’objectif de faire de Saint-Jean-sur-Richelieu une ville démontrant une volonté de sécuriser les piétons que le Service de police a lancé une campagne de sensibilisation le 26 juillet, en présence d’élus municipaux. Son slogan : La priorité aux piétons, ça marche!

Sur place, le directeur du Service de police André Fortier a rappelé que chaque jour, au Québec, 8 personnes sont heurtées par un véhicule. « Ceux-ci sont vulnérables lorsqu’ils traversent une rue et rien ne les protège en cas d’impact. Il est donc primordial pour les automobilistes de modifier leurs comportements et de faire preuve d’une prudence accrue ».

Une réalité qu’il convient d’intégrer rapidement à ses activités quotidiennes, et ce au point d’en faire un automatisme, selon la conseillère Mélanie Dufresne, représentante du comité Vie de quartier du centre-ville.

« La campagne vise à faire en sorte que les piétons, qui sont les plus vulnérables, puissent se sentir davantage en sécurité partout en ville », a souligné le maire Alain Laplante.

Le directeur du service de police a toutefois rappelé que les règles de prudence et de courtoisie doivent également être comprises et adoptées par les piétons, notamment ceux qui fréquentent les 65 autres passages piétonniers se retrouvant ailleurs qu’aux intersections de la ville.

L’opération de sensibilisation s’est déroulée à trois endroits, soit sur la rue Champlain, face au parc des Éclusiers, à l’entrée de l’île Sainte-Thérèse, et sur la rue Pierre-Caisse, reliant l’Hôpital du Haut-Richelieu et le parc Davignon.

Contraventions

Lors du lancement, le directeur Fortier a souligné que dès le 27 juillet, des opérations de répression, sous forme de contravention, seront tenues à différents endroits par le service de police.

Interrogé au sujet des statistiques en matière de délinquance, le sergent Jérémie Levesque, en charge de la prévention et des relations communautaires, a fourni les chiffres suivants : 10 constats d’infraction visant des piétons à ce jour en 2018, contre 5 pour toute l’année 2017.

Sur le terrain

Sur la rue Champlain, l’agente Nancy Nareau était en charge de la sensibilisation des piétons et des automobilistes . Celle-ci offrait des informations et répondait aux questions.

Tout comme les agents Maxime Roy et Joé Boutin et la commandante de la division Protection de citoyen, Anik Cyr, tous trois postés au pont Pierre-Dugré. « Certains passages piétonniers sont plus faciles à utiliser que d’autres, dépendamment du terrain. Ici, au pont Pierre-Dugré, c’est différent d’une intersection traditionnelle. Pendant la belle saison, il y a un grand achalandage, le terrain est légèrement incliné et il y a un pont qui lève de temps à autre. Il faut que piétons et automobilistes développent la même attitude, qu’ils apprennent à signaler leurs intentions », souligne la commandante Cyr.

Pour en savoir plus sur le Code de la sécurité routière s’appliquant aux piétons : www.saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/moyens-deplacement/a-pied/ce-que-dit-la-loi

Réunis pour l’occasion : sergent Jérémie Levesque, responsable de la section Prévention et relations communautaires, Mélanie Dufresne, conseillère, André Fortier, directeur du Service de police, Alain Laplante, maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, et Stéphane Lemieux, directeur adjoint du Service de police.

En poste au pont Pierre-Dugré : Maxim Roy, agent, Anik Cyr, commandante, division Prévention, et Joé Boutin, agent.

Facebook Comments

Post a comment