La CAQ présente son nouveau candidat dans Saint-Jean ! – entrevue

Suite au retrait de la candidature de Stéphane Laroche dans le comté de Saint-Jean, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a mis la machine en branle pour trouver un nouveau candidat. Chose faite, il s’agit de Louis Lemieux, journaliste à la retraite et communicateur.
M. Lemieux, qui a été journaliste pendant 40 ans à Radio-Canada et animateur de RDI Matin, réside présentement à Marieville, dans le comté d’Iberville, depuis le printemps 2018.
Il se retrouve donc en blitz de campagne électorale avec seulement trois semaines au compteur. Ses impressions à ce sujet : « C’est un beau défi. Pendant 40 ans, je me suis retrouvé dans des situations difficiles, dans des tempêtes, et j’ai toujours eu à en tirer le meilleur parti. Ce ne sont pas les réflexes qui manquent. J’entends faire la même chose dans le contexte actuel. J’irai sur le terrain, je rencontrerai les gens, j’assisterai aux événements. 48 000 électeurs attendent de voir qui je suis, ce que je veux faire pour eux », confie M. Lemieux.
Un saut de confiance
Interrogé sur le processus ayant mené à sa candidature et à son investiture en tant que candidat de la CAQ dans Saint-Jean, Louis Lemieux a eu ces quelques éléments de réponse : « Je collabore professionnellement avec la CAQ depuis un an. Depuis mon départ à la retraite, j’ai une petite boîte de production qui œuvre dans la webdiffusion et la production vidéo avec des appareils cellulaires. J’ai réalisé plusieurs contrats pour eux, ce qui m’a permis d’être proche du parti ».
Au cours des rencontres, la possibilité d’une candidature a parfois été évoquée, et ce, sans qu’un réel désir ne soit manifesté. « Je disais toujours que si les astres sont alignés, et qu’on m’approche, je reste ouvert à cette possibilité. J’ai toujours été sur la liste, mais jamais en haut », note ce dernier.
Pour lui, l’opportunité s’est présentée le mardi 4 septembre.
« J’ai commencé à recevoir des appels mardi soir, mais tout s’est réellement précisé jeudi et vendredi », précise M. Lemieux.
Pour lui, le futur immédiat est clair et précis : sonder le moral des troupes, rallier tous les partisans et les membres de l’équipe… et « gagner ce comté de premier droit, et non en rapport avec une vague électorale », prend bien soin de noter le nouveau candidat.
À noter : le local électoral demeure le même, soit celui situé au 923, du Séminaire Nord.

Facebook Comments

Post a comment