Jean Fontaine démis de ses fonctions de président de l’International de montgolfières

Puisqu’une personne en situation de faillite ne peut siéger à un conseil d’administration, et encore moins en assurer la présidence, le conseiller municipal Jean Fontaine vient d’être démis de ses fonctions de président de l’International de Montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Jean Fontaine a déclaré être ignorant de cette disposition au moment de sa nomination.

Rejoint par téléphone, Benoît Lemay, directeur exécutif de l’International de montgolfières, a annoncé que la conseillère Mélanie Dufresne assurera l’intérim de la présidence.

Il a déclaré ne pas savoir si l’événement comblera le poste vacant avant la tenue du festival.

Interrogé à savoir si le conseiller Fontaine avait pu avoir connaissance de cette clause en signant un quelconque formulaire lors de son accès à la présidence, ou auparavant à la vice-présidence, M. Lemay a eu ces quelques mots :  » Je ne peux répondre exactement, car cela s’est passé avant mon arrivée. Mais, je comprends le sens de votre question « .

En principe, bien que M. Fontaine ait immédiatement remis sa démission, celle-ci n’est qu’une simple formalité puisqu’il n’était pas éligible au poste, et qu’il ne peut donc pas, techniquement, en démissionner.

 

 

Facebook Comments

Post a comment