Je dépasse en sécurité, une initiative d’Alexandrine Coursol, triathlète

Il y a quelque temps, la thriathlète johannaise Alexandrine Coursol s’entraînait à vélo sur le boulevard Saint-Luc, lorsqu’un camionneur la dépasse de manière, disons, peu sécuritaire… Effrayée par ce qui aurait pu en découler, elle décide d’initier le projet Je dépasse en sécurité.

« La question de cohabitation cycliste-automobiliste est toujours d’actualité à chaque printemps, alors que les vélos reprennent la route. En tant que triathlète, le vélo est pour moi une nécessité dans la préparation pour mes compétitions. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de me faire dépasser de façon inadéquate. C’est pourquoi le partage de la route est un aspect qui me tient à cœur »

Elle décide donc d’en parler et de faire preuve de proactivité. « J’ai choisi de créer une communauté d’ambassadeur du partage de la route afin de promouvoir le règlement de 1,5 m, confie cette dernière. C’est-à-dire que dans une zone de plus 50 km/heure un automobiliste doit être à distance de 1,5 m d’un cycliste. Cela signifie que la roue côté passager doit se trouver sur la double ligne. 1,5 m c’est réellement ça, et selon le code de la sécurité routière il s’agit du seul moment, lors du dépassement d’un cycliste, qu’un automobiliste peut dépasser une ligne double ».

Afin de sensibiliser tous les utilisateurs de la route, Mme Coursol décide de créer des chandails permettant de devenir ambassadeur. « À ce jour, grâce à l’appui de l’entreprise Vêtements SS Lacasse, l’initiative compte déjà une centaine de participants », note l’athlète.

Le projet offre aussi des forfaits corporatifs pour les organismes et les entreprises. En plus du chandail aux couleurs personnalisées l’offre inclut des avantages promotionnels. « Je crée une cause, pas une marque », spécifie cette dernière.

Il y a quelques jours, Je dépasse en sécurité a conclu sa première livraison auprès d’un ambassadeur commercial de la région : la Boutique Vélo Zone. L’entreprise offre des chandails aux couleurs de la boutique avec le logo de Je dépasse en sécurité.  « Je suis aussi en pourparlers avec Sport Expert à Saint-Jean-sur-Richelieu », souligne-t-elle.

Destination Équateur

Pour l’heure, Alexandrine se prépare à partir pour l’Équateur, là où se tiendront les sélections des Jeux Olympiques de la Jeunesse. D’ici la fin de l’été, elle prendra aussi part à des événements de triathlon à Kelowna, Colombie-Britannique, et Montréal. « Les recettes générées par les ventes servent à défrayer mes coûts d’entraînement et de participation à des événements. Mais, dans l’avenir, j’aimerais pouvoir contribuer à une cause permettant aux enfants démunis de pratiquer un sport ».

Pour information : Facebook / Je depasse en securite.

Alexandrine Coursol arborant un des chandails à l’effigie de son initiative.

Facebook Comments

Post a comment