Inauguration du Centre de simulation haute-fidélité en Soins infirmiers

C’est le mercredi 10 octobre que s’est tenue l’inauguration officielle du tout premier Centre de simulation haute-fidélité en Soins infirmiers de la région, au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. À cette occasion, les membres de la direction ainsi que l’équipe d’enseignantes et de techniciennes du programme d’études ont pu faire découvrir à près d’une centaine de personnes les nouvelles installations en plus de leur permettre d’assister à des démonstrations en direct avec Hal et Noëlle, les deux mannequins simulateurs haute-fidélité.

Les nouveaux laboratoires de Soins infirmiers permettent d’accueillir notamment deux mannequins simulateurs haute-fidélité, dont un mannequin de type obstétrical, dans des locaux munis de caméras d’observation et similaires aux réelles chambres d’hôpital, deux salles de contrôle informatisées et des salles d’observation.

Ces nouveaux équipements demandent nécessairement une adaptation des approches et méthodes pédagogiques. Cet enseignement novateur permettra aux étudiantes et étudiants de réagir à diverses situations complexes entièrement simulées, ainsi le stage clinique deviendra encore plus profitable. D’ailleurs, la pratique simulée permettra de diminuer de 10 % le temps passé en milieu clinique, ce qui permettra d’augmenter le nombre de places de stage dans ce programme d’études.

Hal et Noëlle

Afin de rendre l’expérience clinique encore plus réelle, les mannequins ont été nommés : Hal pour l’homme et Noëlle pour la femme. De plus, ils possèdent des mécanismes qui simulent de façon impressionnante certaines fonctions du corps humain et différents symptômes. Ils ont un pouls, parlent, font des bruits abdominaux, peuvent avoir des pertes sanguines, et ce, jusqu’à l’hémorragie, urinent, convulsent, possèdent un contenu gastrique, clignent des yeux, ont les pupilles qui dilatent, permettent d’être intubés, peuvent recevoir des injections, etc. Le mannequin féminin peut également accoucher, bébé inclus!

Les avantages

Plusieurs études confirment que l’apprentissage à l’aide de mannequins haute-fidélité rehausse la formation et a pour effet de développer et d’améliorer des éléments de compétences reliés à la communication, aux relations interprofessionnelles, à la prise de décision, à la priorisation à l’organisation et aux habiletés techniques. Ainsi, cette méthode d’apprentissage qui recrée une situation authentique développera davantage la pensée réflexive des étudiantes et étudiants.

Un autre avantage important est que les étudiantes et étudiants auront droit à l’erreur. Aucun des mannequins ne pourra « mourir ». Ainsi, la méthode d’apprentissage offre des situations réelles sans le stress vital.

Un plus pour la région

Il s’agit d’un gain important pour la région, car non seulement le centre permettra de rehausser une partie de la formation initiale des étudiantes et étudiants de niveau collégial, mais permettra également la formation continue pour les professionnels en exercice tels que les infirmières et infirmiers, mais également les premiers répondants (ambulanciers, policiers et pompiers).

Louis Lemieux, député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Sylvain Simard, directeur des ressources matérielles et financières du Cégep, Philippe Bossé, directeur des études du Cégep, Michèle Comtois, directrice générale du Cégep, Jean Rioux, député fédéral de Saint-Jean, Corinne Thouvenin, coordonnatrice du Département de Soins infirmiers, Julie Auclair, étudiante en Soins infirmiers et créatrice de l’œuvre d’art à l’accueil du Centre, et Claude Gravel, coordonnatrice du Département de Soins infirmiers.

 

Facebook Comments

Post a comment