Flo et les petites souris qui se cachaient dans ses oreilles

C’est avec enthousiasme que l’équipe de l’Étoile, pédiatrie sociale en communauté du Haut-Richelieu vous racontera leur histoire à travers les yeux des enfants dans les prochains mois. Parfois touchante, d’autre fois triste, cette courtepointe d’histoires vous permettra de mieux comprendre le quotidien des enfants de notre quartier. Commençons par l’histoire de Flo.

Flo a 5 ans. Elle vit seule avec sa mère et sa nouvelle petite sœur de 3 mois, Lili. Le papa de Flo habite « derrière des barreaux ». Autour de la table, il y a la maman de Flo, l’intervenante de la DPJ et son enseignante. Dre Péloquin explique en quoi consiste la pédiatrie sociale.

Habituellement, lorsque nous avons la toux, nous allons voir le médecin. Lorsque nous vivons un deuil, nous allons voir un thérapeute. Un problème de logement ou des difficultés familiales ? La travailleuse sociale.

Et si nous mettions tous ces professionnels ensemble dans la même pièce afin de discuter de ce qui ne tourne pas rond chez vous ? En pédiatrie sociale, nous bâtissons un village autour de nos petits cocos qui ont le cœur un peu « puckés » par la vie.

Flo a un léger retard de langage. C’est une enfant énergique qui demande beaucoup d’attention. L’école se demande si Flo ne pourrait pas être évaluée en psychologie pour un possible diagnostique de TDAH. Au plan de la santé, Flo souffre d’asthme depuis toujours selon la mère.

Les forces de la cocotte ? Elle adore les animaux et a un bon sens des responsabilités. Elle est créative, sociable et a une grande sensibilité.

« Allons voir s’il y a des petites souris dans tes oreilles » propose Dre Péloquin à Flo.

Flo fait une petite grimace et s’approche de la table d’examen avec Dre Péloquin. Pendant ce temps, les autres adultes discutent ensemble des autres détails du quotidien de Flo.

« Et puis, est-ce qu’il y a des souris dans tes oreilles, ma belle Flo ? » je demande.

Dre Péloquin et Flo échangent un regard complice : « Flo m’a parlé qu’à la maison, votre conjoint crie et cela lui fait peur… ».

La mère se met à pleurer silencieusement. Avec les intervenantes autour de la table et la mère, nous proposons un plan de match à la famille.

Nous discutons avec Flo de ce qu’elle pense de notre stratégie. « Est-ce que je vais pouvoir toucher le chat de la zoothérapeute ? J’adore les chats ! ». « En plus, il va pouvoir chasser les petites souris dans tes oreilles ! » dis-je en échangeant un clin d’œil à la petite. Quand je regarde Flo, son regard semble plus lumineux.

C’est exactement pour cette petite lueur que nous travaillons en communauté de pratique autour de nos petits cocos à l’Étoile. Et nous sommes aussi d’excellents chasseurs de souris qui se cachent dans les oreilles ! N’est-ce pas, Flo ?

Facebook Comments

Post a comment