Dossier du champ de tir : la Ville s’oppose à une décision de Québec

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu s’est prononcée contre le projet du Gouvernement du Québec de modifier le règlement relatif à l’application de la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE) qui aurait pour effet de soustraire les séances de tir de l’application de l’article 22.

Cet article stipule les obligations d’obtention d’un certificat d’autorisation du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELC).

La Ville manifeste ainsi son désaccord avec les conclusions apparaissant au rapport d’analyse d’impact réglementaire effectué par le MDDELC à l’effet que les activités de tir ont un impact sonore négligeable sur la qualité de l’environnement.

Rappelons que les citoyens du secteur l’Acadie se plaignent régulièrement des nuisances occasionnées par le bruit généré par les activités du Club de tir de L’Acadie.

« Les gens qui résident aux abords du champ de tir subissent des impacts importants. Que le Gouvernement du Québec ne reconnaisse pas que c’est une nuisance au sens de la Loi sur l’environnement, c’est nier la réalité de ces gens » explique le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante.

Source : Cabinet du maire

Facebook Comments

Post a comment