Dois-je récupérer ?

Nous somment dans une ère de récupération et de compostage. Cela parait bien de dire que nous récupérons et compostons. On se montre « réfléchi » face aux générations futures.

Mais voilà ! Dois- je vraiment récupérer ?

Semble-t-il qu’il y a coût à ça !

Le fait de récupérer, la rumeur veut que cela revienne à trois fois plus cher. Dans certains lieux, tel que dans la région de Montréal, combien de bouteilles de vitre furent déjà récupérées et furent jetées ? Car nous n’avions pas ce qu’il fallait pour récupérer le verre ! On a surement payé trois fois plus cher (que de jeter) afin de récupérer pour finalement jeter ce verre.

Chose semblable pour le plastique. Il y a divers sortes de plastique. Certaines récupérables. D’autres jetables.

Où en sommes-nous là-dedans, nous simples citoyens ?

De plus, on nous demande de laver nos contenants. Mais une fois rendu dans le camion, tout risque de se salir.

Donc moi, de façon générale, oui je pense aux générations futures. Je récupère. À trois fois le prix (comparé à jeter). Je change mes vidanges en mode « récupéré ». Sauf que la question est « la chaine » après moi, est-elle prête et apte à bien récupérer au lieu de jeter ?

J’avoue que même si je récupère, je suis tout de même ambivalent. Des fois, j’ai le goût de tout jeter au lieu de récupérer !

Denis Boulais

Facebook Comments

Post a comment