Contribuer à un film avec Hubert Reeves, ça vous parle ?

En ce moment, la réalisatrice documentaire et ex-directrice de la Cinémathèque québécoise Iolande Cadrin-Rossignol, résidente de Frelighsburgh, met la touche finale à un projet qu’elle chérit depuis longtemps : La terre vue du coeur, avec Hubert Reeves. Enfin, la touche presque finale car pour compléter le montage, qui nécessite des animations et des plans d’archive, une campagne de sociofinancement vient d’être lancée.

« Il s’agissait pour moi de compléter une trilogie. Mon premier film avec Hubert Reeves, Conteur d’étoiles, se voulait un portrait global. Le second, Du Big bang au vivant, mettait en scène sa passion pour l’astrophysique. La terre vue du coeur vise à nous plonger dans son engagement total à défendre la biodiversité. Il s’agit de son legs aux générations futures », explique Mme Cadrin-Rossignol.

Elle poursuit : « Malgré une perception négative largement répandue, cette lutte fait de grands progrès et à toutes sortes de niveaux. Dans ce film, Frédéric Lenoir explique la notion de point de bascule. Si 20 ou 25 % de la population mondiale s’y met, nous allons « basculer » vers un avenir meilleur. Notre documentaire a donc l’ambition d’aider à convaincre le plus grand nombre et de parvenir à ce point tournant ».

Une petite aide pour la grande cause

Malgré l’appui des grandes institutions de financement de la production audiovisuelle, le film manque de moyens financiers, à la fois pour le diffuser largement et pour le compléter de façon éloquente sur le plan des archives et des animations, essentielles à son illustration.

À noter : l’an dernier, Mme Cadrin-Rossignol a été approchée par la prestigieuse maison d’éditions française Robert Laffont pour publier une adaptation des dialogues de Jean-Pierre Luminet et Hubert Reeves captés dans son documentaire Du big bang au vivant ? Rapidement épuisé, le livre a connu une réédition à l’automne 2017, preuve de l’intérêt pour les enseignements de l’astrophysicien québécois.

Pour en savoir plus, la page du projet www.facebook.com/laterrevueducoeur, et le site de la campagne de sociofinancement : www.kisskissbankbank.com/fr/ projects/la-terre-vue-du-coeur

Facebook Comments

Post a comment