« Le calepin de David Marteens »

Durant le mois de septembre, l’une de nos fidèles lectrices du journal m’a fait mention de ce titre de livre. Elle me disait qu’un homme se présentait à la librairie où elle travaille et demande ce livre régulièrement pour pouvoir le donner en cadeau. Elle fut donc prise de curiosité et me recommanda ce livre après l’avoir parcouru.

D’abord je vous présente l’auteur, monsieur Alain Williamson. Il est le fondateur et président directeur général des Éditions Le Dauphin Blanc qui a publié le livre (à retenir pour vous le procurer !). Monsieur Williamson n’en est pas à son premier ouvrage tiré du peintre Marteens mais celui-ci porte principalement sur des notes et des observations sur la vie. Ce livre est aussi très bien illustré par Marie-Chantal Martineau.

Arrêtons-là pour la technique et allons maintenant au vif du sujet. D’abord je dois vous dire que ce n’est pas un livre qu’on dévore d’une couverture à l’autre. On l’ouvre au hasard des jours, des joies, des pleurs et des épreuves. Comme ce sont de courtes réflexions et pensées on doit prendre le temps de savourer les mots et de se les approprier. Ainsi quand on y va au hasard on fait de belles découvertes qui viennent parfois nous rejoindre très profondément.

Je vous partage ici quelques notes de Marteens.

« La vie a ceci d’étrange. Elle fracasse sans retenue votre univers à grands coups d’événements dévastateurs. Puis, elle récupère les morceaux de votre vie éclatée et elle refait le casse-tête comme
il devrait être. »

« Le malheur est un bonheur qui souffre. Il a besoin de soins et nous seuls pouvons lui en prodiguer. »

« Si tu ne prends pas le temps d’être heureux, le bonheur ne
perdra pas son temps avec toi. »

« Fais attention aux mots. Autant ceux que tu dis que ceux que tu écoutes. Ils sont des codes de réussite ou d’échec, de bonheur ou de malheur. Assure-toi d’avoir la bonne combinaison. »

J’espère que ces quelques extraits vous ont mis l’eau à la bouche ! N’hésitez donc pas à demander à votre libraire ce livre. Même s’il est paru en 2013 il est toujours disponible. Je crois personnellement qu’il fait partie des incontournables de la littérature au même titre que « Le petit prince » de Saint-Exupéry, que la Bible ou qu’un Michel Tremblay. On doit posséder ce livre dans notre bibliothèque et le partager avec ceux qui nous entourent. Merci Alain Williamson pour ce livre remplis de richesses !

Facebook Comments

Post a comment