Buanderie Blanchelle dénonce l’intimidation de la CSN

Le président de Buanderie Blanchelle, Pierre Ferron, dénonce la tentative d’intimidation en public dont il est l’objet de la part de Jean Lacharité, vice-président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), alors que celui-ci a publié sur son site un « texte comprenant des faussetés et des passages à la limite de la diffamation ».

Cette publication a eu lieu alors que Buanderie Blanchelle, qui compte plus de 250 employés répartis dans ses installations de Repentigny et St-Jean-sur-Richelieu, a transmis au gouvernement un rapport d’experts indépendants sur le futur des services de buanderie dans le réseau de la santé dans la région.

« En démocratie, il est parfaitement légitime de transmettre des informations permettant au gouvernement de prendre des décisions en toute connaissance de cause. D’ailleurs, la CSN ne s’en gêne pas, elle a elle-même trois lobbyistes inscrits au registre public. Cela dit, il est particulièrement inquiétant de voir cette centrale syndicale militer aussi activement pour mettre en péril des emplois de qualité dans la MRC de L’Assomption », déclare M. Ferron.

L’enjeu en cause est le coût et la qualité des services de buanderie offerts aux établissements de santé de Lanaudière et des Laurentides. Un projet de mégabuanderie publique, impliquant des investissements publics de plus de 20 M$ et la récupération de volumes d’opérations actuellement réalisées par des fournisseurs privés, a été promu par l’ancien gouvernement.

De son côté, Buanderie Blanchelle offre de rendre des services de meilleure qualité, à un meilleur prix et sans aucun besoin d’investissement public. À l’appui d’une évaluation neutre et rigoureuse des options disponibles pour les contribuables, Buanderie Blanchelle a fourni au gouvernement un rapport de la firme PricewaterhouseCoopers.

Le texte publié par la CSN comprend notamment les termes « influence malsaine ».
Source : Buanderie Blanchelle

Facebook Comments

Post a comment