Bonne journée de la femme

Le 8 mars, c’est la journée internationale de la femme. En cette belle occasion, je voudrais rendre un hommage à toutes les femmes du monde. Les grands-mères, les mamans, les tantes les cousines, les sœurs, les épouses, les petites-filles, les amantes, les amies et toutes les femmes sur le marché du travail et dans tous les domaines de la vie. Elles méritent toutes d’être célébrées et j’espère que leur lutte pour l’égalité et l’équité soit gagnée et qu’elles obtiennent tous les droits qui leur permettent de continuer leur vocation universelle, celle de rendre un monde meilleur pour l’humanité.

Femmes, c’est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde.

Léon Tolstoï

Les femmes, la vie ! Qui que l’on soit, quelles que soient nos vies, notre milieu socioculturel, nous devons notre existence à une femme. Grâce à leur amour et leur courage, elles offrent les bases solides et le milieu favorable pour l’épanouissement de la société. Les droits de la femme font partie intégrante des droits de l’homme, mais de nombreuses femmes voient leurs droits remis en question, limités ou réduits. Les femmes voient aujourd’hui un peu plus rongés leurs droits au regard de la loi, qui n’ont jamais été égaux à ceux des hommes sur aucun des continents. La Journée internationale de la femme encourage la mobilisation et le militantisme pour promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Définition de la femme

Une femme est l’amour,
la gloire et l’espérance,
Aux enfants qu’elle guide,
à l’homme consolé,
Elle élève le cœur et
calme la souffrance,
Comme un esprit
des cieux sur la terre exilé

Gérard de Nerval

Bonne journée de la femme !
Je vous dédie ce joli texte que
j’ai trouvé sur le site de
« Rêveries en Scrap ».

(..)Eh oui ! Les femmes ont des énergies qui étonnent les hommes. Elles affrontent les difficultés, règlent les problèmes graves, cependant elles ont bonheur, amour et joie. Elles sourient quand elles voudraient pleurer, elles pleurent quand elles sont heureuses et elles rient quand elles sont nerveuses. Elles luttent pour ce en quoi elles croient. Elles se rebellent contre l’injustice. Elles n’acceptent pas un “non” pour réponse quand elles croient qu’il y a une meilleure solution. Elles se privent pour tenir la famille debout. Elles vont chez le médecin avec une amie craintive. Elles aiment inconditionnellement. Elles pleurent quand leurs enfants ont du succès et elles se réjouissent pour les chances de leurs amis. Elles sont heureuses quand elles entendent parler de baptême ou d’un mariage. Leur cœur se brise quand une amie meurt. Elles souffrent pour la perte d’une personne chère. Sans doute, elles sont fortes quand elles pensent ne plus avoir d’énergie. Elles savent qu’un baiser et une embrassade peuvent aider à soigner un cœur brisé.

Il n’y a pas de doute, dans la femme,
il y a un défaut :

C’est qu’elle oublie
combien elle vaut.

Facebook Comments

Post a comment