Bain de nature

Il m’arrive de prendre à ma pharmacie une revue gratuite traitant de santé. Et récemment dans cette revue, on parlait de noyer son stress dans un bain de forêt. C’est la traduction libre d’un concept japonais (ils sont toujours plus avancés que nous au niveau spirituel !) « shinrin-yoku ». C’est assez simple comme concept car il s’agit de notre bien-être mental et physique que l’on atteint lorsque nous faisons une immersion complète de notre être dans la nature.

Personnellement, après avoir fait beaucoup de marche dans des sentiers pédestres où il y avait des chutes, je crois aux vertus de la nature. Prendre le temps d’écouter les oiseaux, de regarder le ciel, de contempler la création, ça remet bien des choses en place en nous et ça nous permet aussi de retrouver notre être profond. Dans le texte que j’ai lu, on disait qu’au Québec nous possédons 400 millions d’hectares de région boisée. Quelle chance nous avons !! Selon un psychologue de l’Université du Michigan « Interagir avec la nature transporte l’esprit dans un mode plus relaxant, plus passif, permettant ainsi aux pouvoirs analytiques de se restaurer ». Imaginez ! Ce pouvoir vaut même pour notre mémoire qui, semble-t- il, est améliorée après une promenade en nature.

Bientôt, nous pourrons profiter pleinement de notre fabuleuse nature car avec le mois de mai, nous voyons renaître les bourgeons, la verdure et tout reprend vie. Il n’en tient qu’à nous de prendre quelques instants pour trouver un parc ou un endroit de nature pour se gonfler intérieurement. Et puis, avant de terminer, j’ai aussi lu récemment que de faire un câlin à un arbre apporte aussi énormément intérieurement. Voilà donc un beau projet en ce printemps et pour cet été, soit de prendre du temps pour soi dans notre nature québécoise. C’est gratuit et ça fait grandir ! À nous d’en profiter…

Facebook Comments

Post a comment