Arnaud Lemay, trisomique, obtient son permis de conduire, une première au Canada

Fier de lui, Arnaud Lemay peut certainement l’être. Le jeune Johannais trisomique vient de créer l’événement en obtenant, haut la main, son permis de conduire. Une première au Canada. Brigitte Lemaire, sa maman, nous parle de cet exploit.

Comme le confirme Mme Lemaire, après avoir mené des recherches un peu partout à différents paliers, dont le Canadian Down Syndrome Society, situé à Calgary, le Regroupement pour la Trisomie 21, à Montréal, et la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), tout indique qu’Arnaud, 19 ans, est le premier à se mériter le droit de conduire un véhicule, seul de surcroît.

Auto et autonomie

« Il peut désormais se rendre au travail, partir seul pour son entraînement de natation à Saint-Hubert, où il suit un programme sports-études, suivre son cours d’anglais à Chambly et poursuivre son cours de batterie à l’école de musique Jocelyne Laberge, qu’il suit depuis les dix dernières années. Il n’a pas peur non plus d’affronter la grande circulation sur l’autoroute 30 lors des heures de pointe », note la fière maman, qui ajoute du même souffle qu’elle et son époux continuent toutefois d’accompagner ce dernier lorsqu’il doit se rendre à Montréal.

Fait à noter : Arnaud n’a bénéficié d’aucun accommodement ou traitement spécial. Mme Lemaire à ce sujet : « L’accueil à la SAAQ a été excellent, à l’instar de celui reçu par l’école de conduite Tecnic, où Arnaud a suivi le même cours que les autres. Aucun passe-droit, mais un excellent service face à la différence. »

Elle souligne d’ailleurs que l’évaluateur du test de conduite pratique de la SAAQ, un professionnel au long cours, s’est dit ému par l’expérience, suite au succès d’Arnaud. « Apparemment, il en voit de toutes les couleurs avec les jeunes conducteurs. Il a été vraiment étonné par ses aptitudes, et il a dit avoir eu de la difficulté à lui trouver un défaut. Ce qui explique la note de 92 % qui lui a été attribuée », confie cette dernière.    

Si Mme Lemaire ne tarit pas d’éloges envers tous les intervenants ayant contribué à la réussite de cette importante étape dans la vie et le développement d’Arnaud, elle tient aussi à souligner le travail acharné de toutes les personnes ayant apporté leur aide au développement de ce dernier, et ce, depuis sa plus tendre enfance. « Ce permis, cette belle réussite appartient aussi à toutes ces personnes, à ces bénévoles, à ces professeurs des écoles Napoléon-Bourassa et Armand-Racicot. Merci à tous ! »